Exporter, innover, investir - Le Service des délégués commerciaux

Mon contact:
Mlle Paramita Nugraeni
Déléguée commerciale
Djakarta, Indonésie


   Plus de contacts

Profil du marché des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l'ANASE

Sommaire

L’Association des nations de l’Asie du Sud-est (ANASE) a une population de plus de 615 millions de personnes et un PIB total estimé à 2,2 billions de dollars US. L’ANASE a dix États membres : Brunéi Darussalam, Birmanie, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam.

L’ANASE vise la création de la communauté économique de l’ANASE pour 2015, ce qui inclut le Plan directeur 2015 de l’ANASE pour les TIC. Ce plan ambitieux a pour but de mobiliser des investissements coordonnés dans l'infrastructure des TIC pour favoriser la croissance économique et réduire la fracture numérique dans la région. Le plan de déploiement met l'accent sur la sécurité de l'information, sur les droits de propriété intellectuelle et sur l'utilisation des TIC dans l'éducation et le gouvernement.

Bien qu'il y ait de grandes variations dans le paysage de l'infrastructure des TIC en Asie du Sud-est, il y a des facteurs communs qui entrainent le développement de nouvelles technologies, découlant principalement de l'intégration économique croissante de la région, qui à son tour a plusieurs implications importantes pour l’achat des TIC. Le commerce et l’investissement intra-régionaux ainsi qu'une forte demande domestique ont fait de l’ANASE une des régions économiques du monde avec la croissance la plus raide (une moyenne de plus de 6 % d'augmentation du PIB par année pendant la majorité de la dernière décennie). Le fait que les opérateurs de télécommunications et les entreprises ont largement évité la crise financière mondiale a eu pour conséquence de leur faciliter les prises de décisions sur les investissements dans les technologies de nouvelle génération, comme les déploiements de la LTE (évolution à long terme) et autres améliorations du réseau mobile 4G, ou solutions de données volumineuses. Cette robustesse économique, et le cercle vertueux de l'intégration régionale qui l'a soutenue a aussi facilité les participations croisées dans les télécommunications et particulièrement dans les opérations de réseaux mobiles (SingTel de Singapour et des opérateurs malaisiens, notamment Axiata, détiennent des participations dans des opérateurs en Thaïlande, en Indonésie et ailleurs).

Impact des médias sociaux

Alors que les consommateurs dans les économies émergentes en Asie et dans le monde entier ont rapidement saisi les plates-formes de médias sociaux comme un outil pour se connecter, communiquer, et dans certains cas pour faire du commerce, l'Asie du Sud-est accueille un ensemble de consommateurs de médias sociaux particulièrement enthousiastes. De nombreux centres d'activité urbains au sein de l’ANASE ont des "populations Facebook" extrêmement importantes; on considère Bangkok et Jakarta comme les deux villes les plus importantes dans le monde en termes de « densité » Facebook par 100 habitants. Bien que cela ne se soit pas — encore — traduit par le développement de plusieurs nouvelles sociétés technologiques, cela a commencé à augmenter la pression sur les ressources nécessaires en bande passante sur le réseau mobile et le réseau internet, et sur les attentes des consommateurs quant aux données mobiles. L'utilisation d'applications mobiles des réseaux sociaux a de fortes chances d'entraîner l'adoption par les opérateurs de technologies de transmission plus avancées sur les réseaux cellulaires, et peut-être de solutions de gestion du trafic de liaisons terrestres pour permettre aux opérateurs de prendre en charge plus de données venant d’une clientèle exigeante mais générant un faible revenu.

Les économies de l’ANASE

Le marché des TIC dans l'ANASE reflète les divers niveaux de développement de ses membres. D’un côté, des pays tels que la Birmanie sont encore en train de construire l’infrastructure des télécommunications initiale et offrent des opportunités dans ce domaine. (La Birmanie vient d'annoncer qu'elle émet deux licences de télécommunication pour contribuer à la stimulation du taux de pénétration de la téléphonie mobile au pays dans le but de passer des 9 % actuels à 80 % d'ici à 2016.) Des pays comme la Thaïlande s'emploient à répondre aux demandes qui évoluent de la part de leur classe moyenne qui connaît une croissance rapide, et Singapour qui a des clients technophiles intéressés par les applications mobiles les plus récentes et ont un revenu disponible afin d’acheter celles-ci.


Pour une version complète du profil de marché, veuillez contacter le leader de l’équipe des TICS dans l’ANASE, Guy Bélanger (guy.belanger@international.gc.ca).



ÉVALUEZ CE DOCUMENT



Ce document est-il utile?

Votre évaluation
Inutile <    > Très utile