Exporter, innover, investir - Le Service des délégués commerciaux

Joignez-vous à nous en Asie!

Mission commerciale du Canada en Chine et au Japon

Dates : Du 7 au 12 avril 2013

Villes : Shanghai, Hangzhou (Chine) et Tokyo (Japon)

Secteur ciblé : Technologies de l’information et de la communication (TIC) :

  • Solutions d’entreprises et applications mobiles (Chine et Japon)
  • Imagerie médicale (Japon seulement)

Dirigée par : L’honorable Ed Fast, ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique

La période d'inscription est maintenant terminée

Visa, programme et autres renseignements importants

Visionner / télécharger le dépliant en PDF (323 KB) [*]


Qui devrait y participer?

Solutions d’entreprises et applications mobile (Chine et Japon) :

  • Les fournisseurs canadiens de matériel (technologie M2M, RFID haute performance, capteurs MEMS [mycrosystèmes électromécaniques]) et de solutions logicielles qui peuvent être intégrées dans des applications liées à la ville intelligente (bâtiment intelligent, transport intelligent, surveillance intelligente, informatique en nuage), à la fabrication intelligente, à l’Internet des objets, etc.;
  • Les sociétés qui développent des solutions logicielles à l’intention des entreprises (de tous les secteurs) et du gouvernement électronique;
  • Les entreprises spécialisées dans l’informatique en nuage et l’espace de gestion des données massives;
  • Les entreprises ayant des capacités en développement mobile, particulièrement en conception d’interfaces utilisateur et en développement de multiplateformes;
  • Les entreprises offrant des applications mobiles destinées au commerce B2B et B2C, et aux médias sociaux.

Pour en savoir plus

Imagerie médicale (Japon seulement) :

  • Les entreprises qui développent des logiciels d’imagerie médicale, par exemple des systèmes d’archivage et de transmission d’images (PACS) et des systèmes d’information radiologique (RIS);
  • Les entreprises qui développent des appareils d’imagerie médicale (rayons X, ultrasons, tomographie par ordinateur, imagerie par résonnance magnétique);
  • Les entreprises qui développent des solutions matérielles pour les fabricants d’appareils et d’accessoires d’imagerie médicale;
  • Les entreprises à la recherche de partenaires de codéveloppement dans un des domaines mentionnés précédemment;
  • Les établissements de recherche en quête de partenaires de codéveloppement en matière de recherche ou de technologie dans un des domaines mentionnés ci-dessous.‬

Pour en savoir plus


Les marchés

Chine

La Chine joue un rôle de plus en plus important sur le marché mondial des TIC. Ce pays est maintenant le plus vaste marché des télécommunications pour ce qui est du nombre d’utilisateurs; on y recense aussi le plus grand nombre d’utilisateurs d’Internet à l’échelle mondiale. Le tableau suivant donne un bref aperçu de l’expansion du marché chinois des TIC au cours des cinq dernières années.

Marché chinois des TIC20082009201020112012
Abonnés à Internet (en millions)298384457513564
Taux de pénétration d’Internet22,6%28,9%34,3%38,3%42,1%
Abonnés de l’Internet mobile (en millions)N/D377515634764
Abonnés du service mobile (en millions)6417478599861 112
Taux de pénétration de la téléphonie sans fil48,5%56,3%64,4%73,6%82,6%
Abonnés du service fixe (en millions)340314294285278

Source : Ministère de l’Industrie et des technologies de l’information de la Chine

Les principales grappes des TIC de la Chine sont situées dans le delta du Yangzi jiang (Shanghai et les villes environnantes : Hangzhou, Suzhou et Nanjing), dans le delta de la rivière des Perles (le corridor Shenzhen-Guangzhou-Zhuhaï), et dans la zone économique de la mer de Bohai (Beijing et Tianjin).

Les forces de l’industrie des TIC dans le delta du Yangzi jiang résident dans les solutions d’entreprises, les médias numériques, les circuits intégrés et les technologies sans fil. Cette région est fière d’abriter un grand nombre d’entreprises phares, telles qu’Alibaba et Insigma (à Hangzhou), et Shanda (à Shanghai). Ces villes sont d’ailleurs les deux moteurs principaux du secteur des TIC dans le delta du Yangzi jiang.

Japon

Le Japon est le deuxième marché mondial des TIC et abrite plusieurs leaders mondiaux (NEC, Hitachi, Panasonic, Fujitsu, Sony, Toshiba, NTT, Nintendo, Sharp, etc.). Fort de sa tradition de chef de file mondial en ce qui concerne l’innovation industrielle et les préférences des consommateurs, le Japon est un pôle majeur de l’industrie des TIC. Ses forces traditionnelles dans les domaines des TIC résident dans la conception et la fabrication de matériel, les télécommunications, le contenu numérique et le contenu mobile. Les solutions d’entreprises et les applications mobiles sont les segments pour lesquels les technologies et solutions étrangères sont les plus recherchées.

Tokyo abrite la plus importante grappe des TIC du Japon, puisqu’on y trouve plus de 70 p. 100 des principaux fabricants de matériel d’origine (OEM), concepteurs de logiciels, entreprises de médias numériques et multinationales. C’est dans la région d’Osaka, deuxième grappe en importance, que sont établies les sociétés Panasonic, Sharp et Nintendo. Il existe d’autres grappes importantes, dont Sapporo, Nagoya et Fukuoka.

L’industrie japonaise des TIC est en pleine transformation, stimulée par la tendance croissante de ses entreprises à prendre de l’expansion à l’étranger et par un marché intérieur qui exige de plus en plus des technologies en phase avec les normes mondiales. Son marché dépasse les 900 milliards de dollars (plus de la moitié du PIB du Canada) et regorge de débouchés pour les entreprises canadiennes offrant des technologies novatrices.

Solutions d’entreprises et applications mobiles

Chine

Les technologies de l’information de nouvelle génération ont été désignées dans le douzième Plan quinquennal chinois (2011-2015) comme l’une des sept industries stratégiques émergentes à encourager. Dans son volet concernant les industries stratégiques émergentes, le plan quinquennal décrit en détail ce sur quoi il faut axer les technologies de l’information de nouvelle génération : réseaux de télécommunication de nouvelle génération, technologies Internet de nouvelle génération; Internet des objets; convergence de réseaux triples; informatique en nuage; circuits intégrés; affichages de nouvelle génération; logiciels haut de gamme (notamment pour la gestion de données massives), et intégration des technologies des médias numériques et de l’industrie culturelle.

Shanghai et la province de Zhejiang (dont la capitale est Hangzhou) ont suivi les orientations du plan national de développement et accordé la priorité au développement de l’informatique en nuage, de l’Internet des objets et des logiciels haut de gamme au cours de la période de 2011 à 2015. Des projets de démonstration ont été lancés en vue de développer et de mettre en œuvre des solutions de gouvernement électronique axées sur l’informatique en nuage ainsi que des solutions de villes intelligentes (qui intègrent diverses technologies, telles que M2M [communication entre machines], RFID [identification radio], STI, réseau intelligent, bâtiment intelligent, surveillance intelligente, informatique en nuage, Internet mobile, etc.). Les administrations locales cherchent aussi à moderniser leurs industries manufacturières traditionnelles au moyen des technologies de l’information.

Les débouchés commerciaux en Chine coïncident habituellement avec les priorités industrielles que les administrations locales encouragent par d’importants investissements financiers, par l’élaboration de politiques favorables et par la mise en place de divers types de projets de démonstration. Les entreprises canadiennes peuvent tirer parti de ces possibilités et de ces ressources en établissant des partenariats d’affaires avec des entreprises clés à l’échelle locale, particulièrement avec des intégrateurs de systèmes.

Japon

Solutions d’entreprises
Le Japon demeure l’une des économies les plus avancées du monde, et ses industries recherchent de plus en plus des solutions d’entreprises axées sur les TI, qui leur permettent de rationaliser leurs opérations, d’améliorer leur productivité et de réduire leurs coûts. Les entreprises japonaises mettent l’accent sur l’intégration et la réorganisation de l’infrastructure des TI, sur la visualisation et la restructuration des processus opérationnels, sur l’adoption de la technologie de virtualisation, sur la gestion du contenu numérique et sur l’intégration de dispositifs intelligents. On assiste également à un changement d’attitude au Japon : la préférence pour les solutions locales (souvent internes) fait place à la demande de solutions à la fine pointe de la technologie venant de l’étranger.

Les entreprises canadiennes disposant de capacités dans les secteurs d’intérêt mentionnés ci-dessus, dans l’analyse de données massives et dans les services-conseils en matière d’architecture du gouvernement électronique seront en forte demande au Japon.

Applications mobiles
Le Japon était déjà un pionnier du contenu mobile près de dix ans avant le déferlement à l’échelle mondiale de la vague iPhone en 2007. Depuis, l’écosystème des télécommunications mobiles au Japon s’est développé pour devenir sans doute le plus riche du monde, tant sur le plan du contenu que des recettes par utilisateur. Parallèlement, le marché du mobile au Japon a évolué en vase clos, ce qui lui a valu le surnom de « Galapagos du mobile », par analogie entre les appareils japonais et les animaux des îles Galapagos, qui se sont transformés et se sont adaptés à leur environnement. Néanmoins, au cours des trois dernières années, le Japon, sous l’impulsion d’une forte demande des consommateurs, a adopté les normes mondiales en matière de télécommunications mobiles (iOS d’Apple et Android de Google). Les capacités de l’écosystème interne n’ont pas pu soutenir le rythme de l’évolution vers iOS et Android, et on observe une forte demande de contenu de qualité et de capacités de développement.

Le marché japonais offre de nombreux débouchés aux entreprises canadiennes ayant des capacités dans la conception d’interfaces utilisateur et le développement de multiplateformes, et à celles qui offrent des moteurs/cadriciels de développement de télécommunications mobiles brevetés. Les entreprises qui disposent d’applications mobiles brevetées (en particulier, celles qui sont axées sur le commerce électronique interentreprises [B2B] ou de détail [B2C]) trouveront une forte demande pour leurs produits au Japon.

Haut de la page

Imagerie médicale

Japon

La population japonaise est l’une de celles qui vieillissent le plus rapidement au monde, et les soins de santé tant publics que privés devraient continuer d’y croître au cours de la prochaine décennie. Troisième économie du monde en 2011 (après les États-Unis et la Chine), le Japon s’est classé en 2012 au troisième rang mondial en matière d’importation d’équipement et de pièces dans le domaine de la radiographie et de la radiothérapie. Ses importations à ce chapitre ont atteint 1,6 milliard de dollars, en hausse de 13 p. cent par rapport à l’année précédente. Le Japon est le pays du monde qui possède le plus d’appareils de tomographie par ordinateur (TC) et d’imagerie par résonance magnétique (IRM) par habitant. En fait, le plus important sous-secteur du marché japonais du matériel médical est celui des appareils d’imagerie médicale, suivi de ceux des appareils cardiovasculaires et des appareils orthopédiques.

Sur ce marché hautement concurrentiel, les entreprises japonaises spécialisées dans l’équipement médical continuent de protéger leurs parts de marché grâce à l’innovation et aux acquisitions. L’industrie japonaise, qui regroupe de grands fabricants comme Toshiba, Hitachi, Canon, Shimadzu, Horiba, ainsi que des PME et des développeurs très novateurs, est considérée comme particulièrement innovante et de plus en plus intéressée à rechercher des débouchés à l’échelle mondiale en recourant au développement conjoint de technologies, à l’établissement de partenariats en recherche et développement et à la concession de licences de technologies étrangères. Les fabricants traditionnels de produits électroniques de consommation, tels que Sony, ont fait récemment leur entrée dans le secteur de l’équipement médical, attirés par les débouchés commerciaux croissants et par la possibilité de rendements élevés au Japon.

Le Japon offre une large gamme de possibilités aux PME canadiennes, notamment le codéveloppement de technologies avec des PME japonaises très novatrices, la concession de licences dans le pays ou l’exportation dans le cadre de partenariats avec des acteurs de premier plan sur cet important marché en expansion.

Haut de la page

Renseignements suplémentaires sur ces marchés :

Le Service des délégués commerciaux du Canada :

Exportation et développement Canada :


Pour de plus amples renseignements sur cette mission commerciale du Canada, veuillez contacter :

Jennifer Gowan
Affaires étrangères et Commerce international Canada
Tél. : 613-944-0077
Jennifer.Gowan@international.gc.ca


D’autres évènements dans la région :

Les entreprises canadiennes peuvent également envisager d'adhérer à d'autres initiatives commerciales et événements organisés par nos collègues, après la mission commerciale du Canada.

Exposition internationale sur les TIC (Hong Kong)
Du 13 au 17 avril 2013
Contactez :
Eunice Wong
Consulat général du Canada à Hong Kong
Tél.: (852) 2867-7388
Eunice.Wong@international.gc.ca


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.