Recherche

L’Accord commercial entre le Canada et l’Ukraine ouvre considérablement des débouchés pour les exportateurs

L’Accord de libre‑échange Canada–Ukraine (ALECU), qui est entré en vigueur le 1er août 2017, promettait d’améliorer l’accès au marché pour les entreprises canadiennes et ukrainiennes afin de les aider à croître et de créer des débouchés pour les Canadiens et les Ukrainiens.

Accord de libre-échange Canada-Ukraine

Cet accord est allé encore plus loin en éliminant les droits de douane et en prévoyant des mesures non tarifaires telles que la facilitation des échanges, l’accès aux débouchés des marchés publics, la protection et l’application des droits de propriété intellectuelle, des normes environnementales et le commerce numérique.

L’année dernière, le premier ministre Justin Trudeau et le président ukrainien Volodymyr Zelensky ont convenu de chercher à élargir davantage l’ALECU pour accroître ses avantages économiques pour les habitants des deux pays.

Consultations

Comme première étape, le Canada a tenu des consultations publiques pour obtenir le point de vue des entreprises canadiennes sur une éventuelle expansion de l’ALECU en février et mars plus tôt cette année. Lisez le rapport sur ce que nous avons entendu et, si vous souhaitez également faire part de vos commentaires sur la modernisation possible de l’ALECU, nous vous invitons à visiter le site Web des consultations publiques de l’ALECU.

Élimination des droits de douane

Dès l’entrée en vigueur de l’ALECU, environ 86 % des importations de l’Ukraine en provenance du Canada sont devenues exemptes de droits de douane, et les autres avantages tarifaires devraient être mis en œuvre d’ici le 1er janvier 2024. En même temps, le Canada a immédiatement éliminé les droits de douane sur 99,9 % des importations en provenance de l’Ukraine, et l’Info‑Tarif Canada a été développé pour aider les entreprises canadiennes, les importateurs et les exportateurs à trouver plus facilement l’information tarifaire applicable à des produits à l’aide des codes du Système harmonisé (SH).

Résultats préliminaires

Après trois ans de libre‑échange entre le Canada et l’Ukraine, les résultats pour les entreprises dans les secteurs ciblés ont été impressionnants.

Les exportations du Canada vers l’Ukraine, qui ont connu les plus importantes augmentations  depuis l’entrée en vigueur de l’accord, comprennent les poissons et les fruits de mer, les machines et les appareils mécaniques, les véhicules automobiles et leurs pièces, les viandes et les appareils électroniques. Par exemple, en juin 2020, l’Ukraine était la quatrième destination en volume pour les exportations canadiennes de poisson et de fruits de mer. De plus, des exportations canadiennes de marchandises non énergétiquesFootnote1 vers l’Ukraine ont augmenté de près de 29 %, passant de près de 120 millions de dollars en 2016 à plus de 150 millions de dollars en 2019.

Les importations du Canada en provenance de l’Ukraine qui ont le plus augmenté sont le fer et l’acier, les appareils électroniques et les préparations de légumes.

Les échanges commerciaux entre le Canada et l’Ukraine en chiffres

La part des importations totales de l’Ukraine en 2019 en provenance du Canada :

La part des importations totales du Canada en 2019 en provenance de l’Ukraine :

Opportunités pour le Canada

Une étude récente des constantes et des tendances des échanges dans le cadre de l’Accord de libre‑échange Canada–Ukraine a révélé un fort potentiel en Ukraine pour les entreprises canadiennes qui produisent des véhicules et des accessoires, des moteurs, des turbines, des avions et des turboréacteurs, le gaz de pétrole, des polymères d’éthylène, le caoutchouc, la pâte de bois et la viande.

Le Canada offre des prix plus concurrentiels pour des catégories de produits précises que l’Ukraine importe actuellement d’autres pays. Ces produits comprennent des climatiseurs, de l’argent sous forme brute, du cobalt, du papier non couché et du carton, de la rubanerie, des machineset leurs pièces, des chariots élévateurs et d’autres véhicules de travail.

Comment développer votre entreprise en Ukraine

De nombreux débouchés sont offerts en Ukraine, ainsi que dans le reste de l’Europe en passant par l’Ukraine. Le Service des délégués commerciaux (SDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles prêtes à s’aventurer sur de nouveaux marchés et offre du financement et du soutien aux exportateurs canadiens sur des marchés comme l’Ukraine afin qu’ils puissent profiter de ces occasions de croître et de faire évoluer leur entreprise, ce qui crée de bons emplois pour les Canadiens.

Le programme CanExport PME offre une aide pouvant aller jusqu’à 75 000 $ aux petites et moyennes entreprises canadiennes pour exporter leurs produits et services vers de nouveaux marchés internationaux. Ce programme couvre jusqu’à 75 % des coûts de diverses activités de marketing comme les voyages d’affaires, la participation à des événements commerciaux, l’étude de marché, la protection de la propriété intellectuelle, ainsi que des conseils d’experts sur les questions juridiques et fiscales et sur la conduite des affaires.

Le SDC en Ukraine est là pour vous aider.

Contactez le SDC en Ukraine ou communiquez avec le bureau régional du SDC au Canada dès aujourd’hui!


1 Des exportations canadiennes de marchandises non énergétiques correspondent au total des exportations canadiennes de marchandises à l’exclusion du SH27 — combustibles minéraux et huiles.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: