Recherche

Les achats des Fêtes : les exportateurs canadiens pivotent pour vendre en ligne à des clients du monde entier

L’année 2020 n’a pas été ordinaire, et les entreprises du monde entier ont dû composer avec les effets de la pandémie de COVID‑19. Entrepreneurs et consommateurs ont dû respecter les mesures de distanciation visant à prévenir la propagation de la maladie, ce qui a entraîné une croissance historique du commerce électronique et pousse les consommateurs à se tourner vers Internet pour faire leurs achats des Fêtes cette année.

Pour s’adapter aux règles de distanciation, les entreprises canadiennes font entre autres appel à la technologie. Les exportateurs du pays font preuve de résilience en cette période de crise, et prévoient accroître leur recours au commerce électronique (sites Web, réseaux sociaux et logiciels) pour permettre à leurs clients de faire leurs achats des Fêtes.

L’Enquête canadienne sur la situation des entreprises (ECSE) d’août 2020 de Statistique Canada met en lumière les changements que font les entreprises. L’enquête récolte de l’information sur les enjeux courants avec lesquels composent les entreprises canadiennes, et s’efforce de mesurer les répercussions de la COVID‑19. On y a demandé aux entreprises dans quelle mesure leur utilisation de différentes méthodes pour fournir des biens ou des services à des clients devrait changer au cours des 3 prochains mois. Cette période comprend le mois de novembre, et donc le vendredi fou et le cyberlundi qui lancent la si importante période d’achats des Fêtes.

Le graphique ci‑dessous montre dans quelle proportion les entreprises canadiennes prévoient augmenter leur recours à différentes méthodes pour servir leurs clients. Les entreprises de toutes catégories ont l’intention d’ajuster leurs activités, mais il semble que le taux d’adaptation soit plus élevé chez les exportateurs en particulier. Par exemple, 14,2 % des entreprises prévoient faire davantage appel à leur site Web pour vendre leurs biens et services, alors que chez les exportateurs, cette proportion est de 25,9 %. On constate la même dynamique en ce qui concerne l’utilisation des réseaux sociaux, qui fait partie des plans pour une proportion semblable des entreprises en général, mais encore une fois, une proportion particulièrement importante des entreprises exportatrices.

Pourcentage des entreprises canadiennes qui prévoient augmenter la mesure dans laquelle elles utiliseront différentes méthodes pour servir leurs clients
 Site Web des entreprisesComptes des médias sociauxtCourrielSite Web externe, platforme, logiciel ou platforme d’achats en ligneLogiciel de l’entreprise
Toutes les entreprises14,2 %13,5 %17,3 %8,5 %3,5 %
Exporteurs de biens et services25,9 %23,7 %22,3 %11,5 %4,9 %

Source : Bureau de l’économiste en chef, Affaires mondiales Canada
Données : Statistique Canada, tableau no 33‑10‑0275‑1, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020.

On a également demandé aux entreprises si elles prévoyaient accroître leur recours à des services ou à des plateformes externes pour héberger leur site ou vendre leurs produits et services (p. ex. plateformes d’achats en ligne externes et fournisseurs de services logiciels en infonuagique). C’est le cas pour 8,7 % des entreprises en général, comparativement à 11 % des exportateurs.

En bref

Nombre d’exportateurs canadiens font preuve de résilience et trouvent des moyens de relever les défis associés à la pandémie. Ils s’adaptent au nouveau contexte en adoptant de nouvelles méthodes pour communiquer avec leurs clients à l’étranger et leur fournir des biens et des services pendant la période des Fêtes.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: