Recherche

Sept conseils pour aider les entreprises canadiennes pendant la pandémie de COVID‑19

La pandémie de COVID‑19 fait rage depuis un peu plus d’un an au Canada, créant des défis sans précédent pour les petites et moyennes entreprises (PME). Tout au long de l’année, les entrepreneurs canadiens ont démontré une grande résilience, mais nous comprenons qu’ils continuent de faire face à de nouveaux défis et à un contexte commercial en évolution partout dans le monde.

« Les PME sont les entreprises qui ont été le plus durement touchées par la COVID‑19, affirme Ada Luz Rodriguez, déléguée commerciale principale pour Cuba. J’espère que ces conseils et ces ressources aideront les entreprises qui exportent actuellement ou qui souhaitent explorer les marchés internationaux à devenir plus résilientes et à connaître le succès. »

Forts de l’expérience de certains de nos clients, nous espérons que ces sept conseils pourront aider votre entreprise à s’adapter à la « nouvelle normalité ».

1. Mettez en place des mesures et des protocoles pour aider à freiner la propagation de la COVID‑19

Que ce soit dans votre magasin, votre bureau, votre entrepôt ou votre usine, la mise en œuvre de mesures supplémentaires en matière de santé et de sécurité peut grandement contribuer à rassurer vos employés et vos clients. Il peut s’agir d’adapter les lieux de travail, de respecter la distanciation physique, de mettre à disposition des désinfectants pour les mains et des équipements de protection personnelle, ou de permettre le télétravail.

Consultez les représentants locaux de la santé dans les pays où vous menez des activités pour obtenir leurs conseils et leurs recommandations sur les mesures de santé et de sécurité.

2. Menez un sondage auprès de vos employés pour vérifier l’efficacité de vos outils de communication

Il est important aussi d’acheminer efficacement à vos employés et de tenir à jour l’information nécessaire sur les nouvelles mesures afin de réduire la propagation de la COVID‑19 et d’assurer la poursuite de vos activités. Si vous ne l’avez pas encore fait, songez à tester différents moyens de communication (comme des courriels, des capsules audio ou des réunions virtuelles) ainsi que la fréquence de vos messages.

Sonder vos employés est un bon moyen de savoir quels sont les moyens de communication les plus efficaces pour votre entreprise. Il est essentiel aussi de fournir à vos employés des outils de communication fiables pour qu’ils restent connectés et puissent travailler efficacement. Un simple sondage pourrait vous fournir de l’information précieuse sur l’efficacité de vos outils de communication et sur les préférences de vos employés à cet égard.

« Une communication régulière avec nos employés tout au long de la pandémie est l’un des éléments clés qui nous a permis de limiter la propagation de la COVID‑19. L’envoi de messages audio de la part de l’équipe de direction semble avoir été l’un des moyens préférés. »

Steve Wood, chef de l’exploitation chez Sherritt International, une société minière basée à Toronto, en Ontario.

Sherritt International est l’un des plus grands producteurs de nickel au monde, et le plus grand producteur indépendant de pétrole et d’électricité à Cuba.

Ce que vous devez savoir si vous souhaitez faire des affaires à Cuba

Les petites économies comme celle de Cuba, qui dépend fortement du tourisme, ont été dévastées par la pandémie. Cuba a connu une baisse des revenus liés aux devises étrangères, ce qui a exacerbé les retards de paiement aux fournisseurs et a réduit la demande au chapitre des importations. Cette situation a créé des difficultés supplémentaires aux exportateurs canadiens. Même si Cuba offre des occasions d’affaires à plus long terme, les PME doivent faire preuve d’une diligence accrue pour atténuer les risques.

  1. Cuba se caractérise par une économie planifiée qui est dominée par des entreprises d’État et une structure      gouvernementale fortement centralisée. Ce marché est différent de celui des autres pays de la région.
  2. Malgré la mise en place au cours des 20 dernières années de certaines réformes visant à libéraliser le marché, les entreprises privées et les coopératives ne sont pas autorisées à importer des marchandises à Cuba. Par conséquent, les entreprises d’État      sont actuellement les seuls clients potentiels à Cuba. Cependant, des réformes économiques actuellement à l’étude permettraient une plus grande flexibilité en ce qui concerne les importations et les exportations directes.
  3. Les modalités de paiement à Cuba varient, mais pour les lettres de crédit non confirmées, les délais sont normalement de 360 jours à 720 jours. Les retards de paiement et la renégociation des échéances sont des défis qui ont été exacerbés par les répercussions économiques de la pandémie de COVID‑19.
  4. Événements importants : La Foire internationale annuelle de La Havane (FIHAV), qui se tient normalement en novembre, est la plus grande foire multisectorielle de l’île. Le gouvernement cubain y attache une grande importance, tant sur le plan politique qu’économique. Les nouveaux exportateurs visant le marché cubain devraient envisager de s’y rendre s’il leur est possible de le faire en toute sécurité.
  5. Les délégués commerciaux de l’ambassade à La Havane peuvent vous aider à vous orienter dans les méandres du marché et vous fournir des renseignements sur les personnes‑ressources locales. Ils peuvent vous conseiller sur la situation du marché local ainsi que sur les occasions d’affaires et les défis potentiels en lien avec votre produit ou vos services.

Renseignez‑vous sur la manière de faire des affaires à Cuba.

3. Passez au numérique grâce au commerce électronique et aux techniques de marketing numérique

En raison des changements fréquents dans la réglementation touchant les magasins qui ont pignon sur rue, les PME ont cherché en ligne de nouvelles sources de revenus. Le commerce électronique et le marketing numérique peuvent être des moyens efficaces de joindre de nouveaux clients et de trouver des débouchés.

Si vous ne pouvez pas faire une démonstration en personne de votre produit ou de votre solution à des clients potentiels, songez à produire du contenu vidéo qui vous aidera à expliquer le caractère unique de ce que vous proposez.

Cela s’applique également aux entreprises canadiennes qui fournissent des services. Aujourd’hui plus que jamais, les acheteurs internationaux recherchent des produits et des outils numériques assortis d’une prestation de services et d’une assistance fiables.

Renseignez‑vous sur la façon dont vous pouvez renforcer votre présence mondiale grâce au commerce électronique.

4. Mettez l’accent sur vos autres sphères d’activité

Si les restrictions de voyage, les interruptions touchant les chaînes d’approvisionnement, la réduction de vos capacités de production ou d’autres défis liés à la pandémie de COVID‑19 nuisent à vos perspectives de ventes, envisagez de mettre l’accent sur vos autres sphères d’activité.

Si vous avez la capacité de le faire, examinez d’autres activités susceptibles de vous attirer des ventes futures et d’accroître la valeur de votre entreprise :

Les entreprises canadiennes en quête de débouchés internationaux en matière de R‑D pour leurs technologies peuvent demander un financement par l’entremise de CanExport Innovation et du Programme canadien de l’innovation à l’international.

« Nous avons constaté que dans des pays où il y a des confinements ou des couvre-feux, certains de nos clients n’ont pas la permission d’installer nos produits d’éclairage public. Pour nous réorienter pendant la pandémie, nous nous sommes concentrés davantage sur les essais de nouveaux produits par les clients, ce qui est plus facile à réaliser. »

Ben Forsyth, directeur des ventes chez LED Roadway Lighting, entreprise de technologies propres basée à Halifax, en Nouvelle‑Écosse.

5. Ciblez de nouveaux segments de clientèle ayant des exigences accrues

La pandémie a nui à de nombreuses entreprises, mais elle a également augmenté la demande auprès d’autres entreprises. Recherchez de nouvelles possibilités auprès de segments de clientèle potentiels qui sont plus actifs sur les marchés où vous faites des affaires.

Il peut s’agir de technologies mobiles dans le secteur de la santé, d’intrants en matière de transport pour soutenir la circulation accrue d’équipements et de matériaux, ou de logiciels qui aident à mettre en œuvre et à protéger les nouveaux systèmes numériques.

Grâce à un réseau de délégués commerciaux répartis dans plus de 160 villes autour du monde, nous pouvons aider les entreprises admissibles à élaborer leur stratégie de pénétration du marché et à établir des contacts avec des personnes qualifiées en matière de commerce.

6. Explorez les possibilités qu’offrent de nouveaux marchés internationaux

Lorsque les ventes nationales ralentissent, les entrepreneurs peuvent renforcer leur résilience grâce aux possibilités d’affaires qu’offrent de nouveaux marchés internationaux. La pandémie a montré à quel point la situation peut changer rapidement dans un pays aussi bien qu’à l’échelle mondiale. En diversifiant ses marchés d’exportation, une entreprise peut réussir à réduire les risques financiers liés aux épidémies et aux catastrophes naturelles.

Le Canada a ratifié 14 accords de libre‑échange (ALE) qui offrent un accès préférentiel à 1,5 milliard de consommateurs potentiels dans des marchés comme l’Amérique du Nord, l’Union européenne et la région de l’Asie‑Pacifique. Renseignez‑vous sur la façon dont vous pouvez prendre de l’expansion à l’échelle mondiale grâce aux ALE du Canada.

« Compte tenu du climat d’incertitude, les temps sont difficiles pour la grande majorité des PME canadiennes. Néanmoins, lorsque nos marchés locaux sont un peu plus limités, les exportations restent toujours un moyen de faire contrepoids. »

7. Tirez parti des programmes et services du SDC

Aujourd’hui plus que jamais, le Service des délégués commerciaux aide les entreprises canadiennes à croître en toute confiance en leur donnant accès à des programmes de financement et de soutien, à des débouchés internationaux ainsi qu’à son réseau de délégués commerciaux, qui sont répartis dans plus de 160 villes autour du monde.

Nous continuons à vous fournir des services et des programmes de soutien virtuels pour vous aider à explorer les occasions d’affaires à l’international :

« Une des adaptations que nous trouvons fructueuse consiste à participer à des missions commerciales virtuelles pour rencontrer de nouveaux clients sur de nouveaux marchés. Le Service des délégués commerciaux, par exemple à Cuba, ainsi que nos représentants locaux ont joué un rôle essentiel pour nous permettre de maintenir le contact avec nos clients sur les marchés internationaux et d’apprendre en quoi la pandémie modifie les économies et les réglementations à l’échelle locale. »

Ben Forsyth, directeur des ventes chez LED Roadway Lighting

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: