Sélection de la langue

Recherche

Cinq raisons faisant de Singapour une porte d’entrée pour le commerce électronique en Asie du Sud‑Est

À mesure que les régions et les marchés continuent de se développer sur les plans économique et technologique à l’étranger, on remarque une hausse des débouchés en ligne pour les marques canadiennes. À l’heure actuelle, l’Asie du Sud‑Est est une région qui se distingue par la croissance importante du commerce électronique.

Selon un rapport de Google, Temasek et Bain & Company en 2020, les ventes en ligne dans la région devraient plus que quadrupler, pour passer de 38 milliards de dollars américains en 2019 à 172 milliards de dollars américains en 2025Footnote 1. La progression des ventes en ligne est stimulée par l’augmentation des revenus et du pouvoir d’achat, ainsi que par l’adoption de la technologie numérique; 70 % de la population de la région est maintenant active en ligne.

La pandémie de COVID‑19 constitue un autre facteur qui a accéléré les ventes en ligne en Asie du Sud‑Est. En 2020, plus du tiers des ventes en ligne dans la région ont été générées par de nouveaux acheteurs, et 8 personnes sur 10 ont l’intention de continuer d’acheter en ligne à l’avenirFootnote 1.

Étant donné que la région regroupe 10 pays aux langues, aux cultures, aux politiques douanières et aux environnements d’affaires différents, vous ne pouvez pas mener des activités dans toute la région dès le départ.

« Les entreprises canadiennes qui souhaitent percer en Asie du Sud‑Est doivent axer leur stratégie sur un seul marché avant de chercher à élargir leurs activités », affirme Olivia Lee, déléguée commerciale responsable des produits de consommation et des services financiers à Singapour.

Découvrez ci‑dessous les 5 raisons faisant de Singapour une porte d’entrée pour le commerce électronique en Asie du Sud‑Est.

1. Singapour est une société axée sur le numérique

Singapour est un chef de file mondial des technologies et de l’innovation, doté d’un marché intérieur dynamique. On y trouve le deuxième plus important taux de pénétration d’Internet en Asie du Sud‑Est, soit 88,4 % (environ 5 millions d’utilisateurs). Cette infrastructure numérique et cette population active en ligne en font un marché prometteur pour le commerce électronique.

« Singapour est un petit marché, mais il est dynamique et on y est prêt à dépenser. À notre avis, il s’agit d’un bon marché pour que les marques canadiennes fassent des essais et d’une porte d’entrée vers le reste de l’Asie du Sud‑Est », a indiqué Mme Lee.

2. Facilité de paiement

Les acheteurs en ligne à Singapour préfèrent utiliser des méthodes de paiement numérique similaires à celles utilisées en Amérique du Nord, notamment les cartes de crédit et de débit, les portefeuilles mobiles et les virements bancaires.

Ce n’est pas le cas partout étant donné que les consommateurs dans certains marchés sud‑asiatiques comme l’Indonésie, les Philippines et le Vietnam préfèrent encore payer en argent leurs achats en ligne une fois qu’ils les reçoivent, en raison des lacunes dans les services bancaires.

Pour les petites et les moyennes entreprises (PME), il est important d’être payé avec exactitude et ponctualité, et l’infrastructure de paiement développée de Singapour permet de faciliter le paiement pour les vendeurs à l’étranger.

3. Ventes en ligne importantes et écosystème de commerce électronique solide

En raison de sa démographie et de son paysage urbain, Singapour est en bonne posture pour croître. La valeur du marché de son industrie du commerce électronique devrait atteindre 8 milliards de dollars américains d’ici 2025Footnote 1.

Les principales catégories de produits vendus à Singapour sont les suivantes :

Compte tenu des mesures et des règlements liés à la COVID‑19 qui évoluent et sont toujours en place, la catégorie nourriture et soins personnels devrait continuer de progresser puisque les consommateurs cherchent des articles de tous les jours en ligne. On retrouve un écosystème de marchés de commerce en ligne dans la région, et Singapour offre un accès à des plateformes populaires comme Shopee et Lazada.

« Les acheteurs en ligne à Singapour consultent habituellement de 3 à 5 sites de commerce électronique avant de faire un achat. Il est important que vous ayez une compréhension approfondie de votre public cible pour établir le bon prix et recourir aux bonnes stratégies de marketing », explique Mme Lee.

4. Accès au marché et connectivité

Singapour est un pôle mondial d’expédition, facilement accessible par les voies aérienne et maritime. On y trouve le deuxième plus grand port de manutention de conteneurs dans le monde, et le pays offre plus de vols vers la Chine et les marchés sud‑asiatiques que tout autre pays dans la région.

« Le fait d’avoir un partenaire fiable dans le marché qui peut s’occuper de la distribution et de la logistique est un autre facteur de réussite pour les marques canadiennes, indique Mme Lee. Le Service des délégués commerciaux peut aider les PME canadiennes en leur donnant des renseignements sur le marché local et en les présentant aux contacts pertinents selon la stratégie qu’elles veulent adopter. »

5. Singapour fait partie du PTPGP

Le Canada a un accord de libre-échange avec Singapour dans le cadre de l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). Cet accord permet aux PME canadiennes de demander un traitement préférentiel pour leurs produits afin de réduire ou d’éliminer les droits de douane.

Le PTPGP fournit également un seul ensemble de normes et de procédures pour le dédouanement des marchandises, ce qui procure plus de certitude aux PME canadiennes.

Soutien et ressources du SDC

Le Service des délégués commerciaux aide les entreprises canadiennes à prendre de l’expansion en les orientant vers ses programmes de financement et de soutien, des débouchés internationaux et son réseau de délégués commerciaux dans plus de 160 villes dans le monde.

Faites croître votre entreprise dans les marchés internationaux grâce aux outils suivants :


1 Source : Rapport de Google, Temasek et Bain & Company de 2020 (en anglais)

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: