Sélection de la langue

Recherche

Les exportations canadiennes demeurent élevées sous le régime de l’ACEUM

Le 1er juillet 2020, le nouvel Accord Canada–États‑Unis–Mexique (ACEUM) est entré en vigueur, en remplacement de l’Accord de libre‑échange nord‑américain (ALENA) qui avait soutenu un marché stable et concurrentiel à l’échelle nord‑américaine depuis 1994. L’ACEUM préserve les éléments clés de l’ALENA, intègre de nouvelles dispositions afin de composer avec les enjeux commerciaux modernes, facilite le commerce et renforce la stabilité des entreprises.

La mise en œuvre de l’ACEUM a coïncidé avec la pandémie de COVID‑19 qui a déferlé sur le monde en 2020. La même année, le commerce trilatéral du Canada avec les États‑Unis et le Mexique a totalisé 683,7 milliards de dollars, en baisse de 14,1 % par rapport à son niveau de 2019, où il avait atteint 796,1 milliards de dollars. Toujours en 2020, les exportations canadiennes vers les États‑Unis ont diminué de 14,7 %, passant de 423,9 milliards de dollars en 2019 à 361,5 milliards de dollars. De façon similaire, les exportations canadiennes vers le Mexique ont diminué de 16,8 %, passant de 7,8 milliards de dollars en 2019 à 6,5 milliards de dollars en 2020.

Malgré la pandémie, le Canada a réussi à rétablir ses exportations vers les États‑Unis et le Mexique au second semestre de 2020. Les exportations canadiennes vers les États‑Unis ont augmenté de 10,9 % au deuxième semestre par rapport au premier semestre de 2020, et celles vers le Mexique ont augmenté de 29,8 % au cours de la même période. Cette croissance des exportations est importante puisque les exportations canadiennes totales vers les États‑Unis et le Mexique au deuxième semestre de 2020 ont augmenté de 11,7 % par rapport à leur niveau du deuxième semestre de 2019, tandis que les exportations canadiennes vers le reste du monde (à l’exclusion des pays de l’ACEUM et de la Chine) ont chuté de près de 50 % au cours de la même période.

Le taux d’utilisation représente le pourcentage des échanges commerciaux admissibles aux préférences tarifaires de l’accord de libre‑échange pour lequel ces préférences ont réellement été appliquées. Comme le montrent les données récentes, ces taux sont demeurés stables depuis la mise en œuvre de l’ACEUM : les préférences tarifaires de l’ACEUM ont été appliquées à environ 68,6 % de la valeur des exportations de marchandises canadiennes vers les États‑Unis qui étaient admissibles à ces préférences tarifaires au cours du deuxième semestre de 2020, par rapport à 66,6 % au premier semestre de 2020. Au cours de la même période, les préférences tarifaires de l’ACEUM ont été appliquées à 79,4 % de la valeur des exportations de marchandises américaines vers le Canada au deuxième semestre de 2020, par rapport à 84,7 % au premier semestre de 2020. Par ailleurs, les préférences tarifaires de l’ACEUM ont été appliquées à 75,4 % des exportations de marchandises mexicaines vers le Canada au deuxième semestre de 2020, en hausse par rapport à 70,2 % au premier semestre de 2020.

Figure 1. Évolution des exportations canadiennes vers les pays de l’ACEUM et le reste du monde (RDM, à l’exclusion des pays de l’ACEUM et de la Chine) entre le deuxième semestre de 2019 et le deuxième semestre de 2020
Exportations canadiennes
Vers ACEUM (États‑Unis et Mexique) :11,7 %
Vvers RDM (hors ACEUM et Chine) :-49,8 %

Données : Institut national de statistiques et de géographie du Mexique, département du Commerce des États‑Unis
Source : Bureau de l’économiste en chef, Affaires mondiales Canada

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: