Recherche

Après une année 2020 difficile pour les petits exportateurs, les tendances permettent d’être optimistes

Les exportateurs de biens du Canada ont été gravement touchés par la pandémie en 2020, en partie du fait d’une évolution du profil de la demande et de difficultés initiales pour comprendre le nouvel environnement contraignant sur les plans du travail et de la logistique et pour s’y adapter. Les petits exportateurs ont été plus fortement touchés; en effet, ce groupe a connu un recul plus marqué du nombre d’exportateurs (-17,3 %) au cours de la première vague de la pandémieFootnote1 que les exportateurs de taille moyenne (-4,5 %) ou les grands exportateurs (-8,7 %).

C’est au printemps 2020 que les effets de la pandémie ont été le plus préjudiciables aux exportateurs canadiens; lors de la deuxième vague, qui a eu lieu à la fin de 2020, la diminution du nombre d’exportateurs a été beaucoup moins importante (-6,6 %). Toutefois, le rétablissement du nombre des petits exportateurs accusait toujours un retard (-7,6 % comparativement au niveau d’avant la pandémie) par rapport aux exportateurs de taille moyenne (-0,3 %) et aux grands exportateurs (-4,1 %). Fait encourageant, la valeur des exportations canadiennes est revenue aux niveaux d’avant la pandémie pendant les derniers mois de 2020, pour les entreprises toutes tailles confondues.

Le nombre d'entreprises exportatrices canadiennes a diminué en 2020 en raison de la pandémie
Le nombre d’entreprises exportatrices canadiennes a diminué en 2020 en raison de la pandémie
(Pourcentage de variation du nombre d’exportateurs par rapport aux niveaux d’avant la pandémieFootnote1, selon la taille des entreprises)
     Petites enterprisesMoyennes enterprisesGrandes enterprises
Janvier-2.6 %1.5 %-0.8 %
Février-3.1 %2.4 %-2.1 %
Mars-8.3 %-1.0 %-4.6 %
Avril-24.4 %-8.1 %-11.9 %
Mai-19.3 %-4.4 %-9.5 %
Juin-12.9 %-3.0 %-6.8 %
Juillet-10.2 %-0.2 %-3.2 %
Août-13.2 %-1.0 %-6.0 %
Septembre-8.8 %-0.6 %-4.4 %
Octobre-8.3 %-0.2 %-4.6 %
Novembre-8.0 %0.2%-3.9 %
Decembre-5.1 %-0.5 %-3.7 %

Données : Statistique Canada – Commerce des biens selon les caractéristiques des exportateurs
Source : Bureau de l’économiste en chef – Affaires mondiales Canada

La valeur des exportations des petits exportateurs a tendance à être moins élevée sur une base mensuelle, ce qui peut expliquer en partie l’écart des résultats étant donné que les entreprises ayant des valeurs d’exportation plus faibles sont moins susceptibles d’avoir des relations d’exportation bien établies. En 2019, seulement 6,8 % des petits exportateurs ont réussi à exporter des marchandises pour une valeur de plus de 1 million de dollars par mois, tandis que près de la moitié des exportateurs de taille moyenne et plus de la moitié des grands exportateurs ont réussi à le faire.

La diminution plus marquée du nombre de petits exportateurs au cours de l’année 2020 pourrait aussi tenir en partie à la composition de l’industrie – les petits exportateurs comptant relativement plus de détaillants et de grossistes, qui sont des exportateurs tiers dont la valeur des exportations est habituellement moins élevée par exportateur que celle des exportateurs directs comme les extracteurs de ressources naturelles ou les fabricants. À titre de comparaison, en 2019, les petits exportateurs représentaient 91 % des exportateurs en gros sur une base mensuelle, mais seulement 62 % des exportateurs dans les secteurs de l’extraction minière, de l’exploitation de carrière et de l’extraction pétrolière et gazière, et 65 % des exportateurs dans le domaine de la fabrication de matériel de transport.

En bref

Les exportateurs canadiens — surtout les petits exportateurs — ont dû faire face à d’importants défis durant la pandémie, mais le nombre d’exportateurs et la valeur de leurs exportations se sont rétablis de manière remarquable au cours de la deuxième vague, à la fin de 2020. Bien que Statistique Canada n’ait pas publié de données mensuelles sur le nombre d’exportateurs selon la taille en 2021, la valeur des exportations de biens a continué d’augmenter, s’établissant en août 2021 à 13,9 % au‑dessus des niveaux d’avant la pandémie. Cela est de bon augure pour la prochaine étape d’une reprise économique très incertaine.


1 En comparant les résultats de 2020 aux niveaux d’avant la pandémie, définis ici comme la moyenne mensuelle des mois équivalents de 2015 à 2019.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: