Recherche

Se lancer sur les marchés diversifiés d’Asie

L’équipe de CanadExport et tout le personnel du Service des délégués commerciaux (SDC) du Canada aimeraient vous souhaiter, ainsi qu’à vos proches, une bonne année! Dans ce numéro, le premier de 2022, nous braquons les projecteurs sur les marchés asiatiques, en particulier ceux de l’Asie du Nord‑Est, du Sud‑Est et du Sud. Selon le Fonds monétaire international, cette partie de l’Asie demeure la région qui connaît la croissance la plus rapide au monde. Ses nombreux marchés sont donc de plus en plus importants pour le Canada et les entreprises canadiennes. Voici quelques chiffres :

Il existe d’innombrables possibilités pour les entreprises canadiennes dans chaque partie de cette région et dans chaque secteur de l’économie. Bien que la concurrence y soit féroce, plusieurs avantages donnent au Canada une longueur d’avance sur bon nombre de ses concurrents. L’un d’eux est l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), auquel le Canada est partie avec l’Australie, le Mexique, la Nouvelle‑Zélande, le Pérou, le Japon, Singapour et le Vietnam. Les débouchés accessibles au Canada seront encore plus nombreux une fois que le Brunéi Darussalam, le Chili et la Malaisie, qui sont aussi signataires du PTPGP, auront ratifié l’Accord, et à la faveur de l’expansion possible du PTPGP par nouvelles adhésions. Le Canada a également conclu un accord de libre‑échange (ALE) avec la Corée du Sud, 10e économie mondiale et 10e pays importateur de biens en 2020.

En novembre 2021, le Canada et l’Association des nations de l’Asie du Sud‑Est (ANASE) ont convenu d’amorcer des négociations en vue d’un ALE global. En tant que bloc, les 10 États membres de l’ANASE représentaient la 5e économie du monde en 2020 et, compte tenu de leur population de quelque 661 millions d’habitants, le 3e marché de la consommation le plus peuplé. Selon la ministre du Commerce international, de la Promotion des exportations, de la Petite Entreprise et du Développement économique, Mary Ng, l’entente conclue en novembre dernier relativement au lancement de négociations offre une occasion importante de « créer de nouveaux débouchés pour nos entreprises dans ce marché en croissance rapide ». Dans un effort complémentaire, le Canada a également lancé des négociations en juin dernier, en vue de la conclusion d’un accord de partenariat économique global (APEG) avec l’Indonésie. Ce pays est déjà le plus grand marché d’exportation de marchandises du Canada en Asie du Sud-Est et une destination clé pour ses produits agricoles, ses produits manufacturés et ses ressources naturelles. Un accord de partenariat économique global augmenterait les possibilités d’exportation des Canadiens vers ce marché dynamique de 270 millions de personnes.

Les entreprises canadiennes qui cherchent à étendre leurs activités sur les marchés asiatiques peuvent profiter des conseils, des contacts locaux et du soutien sur le terrain du SDC dans toute la région. Le SDC dispose d’un vaste réseau de bureaux à la grandeur de l’Asie, dont le personnel est composé de délégués commerciaux qui possèdent une connaissance approfondie de leurs marchés et des secteurs d’intérêt. Il a ainsi des bureaux commerciaux dans chacun des 10 pays de l’ANASE, 14 bureaux en Chine continentale, 8 en Inde, 5 au Japon, un en Corée du Sud, un à Taïwan et un dans la région administrative spéciale de Hong Kong.

Dans le présent numéro, nous examinons comment les délégués commerciaux aident les entreprises canadiennes à faire des affaires et à réussir dans cette région. Tout d’abord, nous vous présentons le début d’une nouvelle série que nous appelons « Pleins feux sur le terrain ». Dans le premier article de cette série, nous mettons en lumière le marché thaïlandais et le travail du bureau du SDC à Bangkok. Dans un second article, nous montrons comment le bois canadien est utilisé dans la construction de maisons en Inde. Également dans le magazine ce mois‑ci, un article examine le PTPGP, qui a célébré son 3e anniversaire le 30 décembre dernier, et les possibilités d’exportation au Pérou, dernier pays à avoir ratifié l’Accord. De plus, nous vous présentons une entreprise canadienne qui a réussi au Vietnam, pays‑membre du PTPGP, grâce au soutien du SDC.

Nous espérons que la lecture de ce numéro vous permettra de mieux comprendre cette région diversifiée et en pleine croissance, pourquoi elle revêt tant d’importance pour le Canada, et pourquoi votre entreprise devrait envisager de se lancer sur les marchés asiatiques en mettant à profit les conseils du SDC.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: