Recherche

C’est le moment de diversifier les marchés d’exportation du Canada

Le Canada est une nation commerçante. Nous avons toujours regardé au‑delà de nos frontières pour vendre nos biens et, de plus en plus, nos services. S’il est vrai que les entreprises canadiennes font des affaires dans le monde entier et que le Canada dispose d’un réseau étendu et croissant d’accords commerciaux, il n’en demeure pas moins que la plupart de nos exportations sont destinées aux États‑Unis.

Il y a des raisons valables et évidentes pour lesquelles les entreprises canadiennes se sont toujours tournées vers le marché américain en premier lieu, notamment la langue, la proximité géographique et une culture d’entreprise comparable. Toutefois, compte tenu des incertitudes avec lesquelles nous continuons de composer et de la taille relativement petite de notre marché intérieur, les arguments en faveur de la diversification sont évidents. Étant donné les innombrables possibilités d’exportation que recèlent les marchés du monde entier pour les entreprises de tous les secteurs, et les milliards de consommateurs potentiels, il est tout simplement logique de faire le saut à l’étranger.

Depuis son introduction en 2018, la Stratégie de diversification des exportations du Canada a permis aux exportateurs et aux investisseurs canadiens de profiter de plus de possibilités, afin de les aider à prospérer sur les marchés mondiaux. L’un des aspects de la Stratégie consiste à diversifier ‘qui’ exporte. Selon Christine Tremblay, directrice exécutive de la Direction de la stratégie et du portefeuille commercial à Affaires mondiales Canada, « les efforts de diversification des exportations du Canada contribuent à assurer un avenir économique durable et inclusif et aident un plus grand nombre de Canadiens à profiter des avantages du commerce international. L’économie du Canada est plus vigoureuse et plus inclusive lorsque nos échanges commerciaux font appel à toute la diversité de nos exportateurs, de nos talents, de nos secteurs et de nos innovations. »

Dans son numéro de mars consacré au commerce inclusif, CanadExport se penchait sur les efforts déployés à cet égard. Ce mois‑ci, nous passons à un autre volet de la Stratégie : diversifier les lieux où les entreprises canadiennes exportent, ce qui est plus important que jamais compte tenu des événements des 2 dernières années et du contexte mondial actuel. Les incertitudes dans le domaine du commerce international et les difficultés que connaissent les chaînes d’approvisionnement continuent de faire ressortir l’importance de la diversification du commerce — autrement dit, la nécessité de répartir les risques et d’exporter nos biens et services vers le plus grand nombre de pays possible. « La diversification des destinations d’exportation permet aux entreprises canadiennes d’être mieux préparées pour réagir aux perturbations futures du commerce international », affirme Mme Tremblay.

Cependant, le fait est que pour de nombreuses entreprises, chercher des marchés ailleurs qu’au sud de la frontière est plus facile à dire qu’à faire. Cela exige plus de temps et plus d’efforts. Il y a des facteurs à prendre en considération et des défis complexes à relever. Heureusement, les entreprises ne sont pas seules pour le faire le saut. Le Service des délégués commerciaux (SDC) du Canada est là pour les aider à chaque étape du processus.

Les délégués commerciaux sont présents dans plus de 160 villes d’un bout à l’autre de la planète : ils peuvent vous fournir des conseils d’experts et un soutien sur le terrain, et servir d’intermédiaires pour vous présenter des contacts commerciaux clés. Dans le cadre de la Stratégie de diversification des exportations, Mme Tremblay affirme que « le SDC s’adapte continuellement pour offrir de nouveaux services toujours plus efficaces, afin de mieux soutenir les entreprises canadiennes de toute taille et de les aider à tirer parti de possibilités en plein essor. » Ainsi il collabore notamment avec l’équipe au sens large du gouvernement du Canada chargée du commerce et de l’investissement, pour veiller à ce que les entreprises canadiennes soient mises en relation avec les bons contacts et les bonnes ressources pour faciliter leur accès aux marchés à forte croissance et à de nouveaux débouchés.

Le SDC, par exemple, offre des programmes de financement tels que CanExport – PME, qui aide les entreprises canadiennes à prendre de l’expansion sur de nouveaux marchés mondiaux, et CanExport – Associations, qui aide les associations industrielles et les organisations commerciales nationales à mener des activités de développement commercial international.

En outre, le SDC organise ou soutient des événements nationaux et internationaux, des délégations commerciales et des missions commerciales à l’étranger dirigées par la ministre du Commerce international. Les entreprises qui participent à ces activités bénéficient d’un accès aux décideurs économiques et gouvernementaux, de possibilités de réseautage avec la communauté d’affaires locale et de rencontres interentreprises avec des clients et des partenaires potentiels.

Par exemple, en avril 2022, le SDC a organisé une mission commerciale dans un format hybride, comprenant un programme virtuel ouvert à toute personne intéressée par 4 marchés — la Barbade, la Guyane, la Jamaïque et Trinité‑et‑Tobago — tandis qu’un petit groupe d’entreprises canadiennes ont été sélectionnées pour participer à des programmes en personne/sur place en Guyane et en Jamaïque. Au total, 172 entreprises se sont inscrites à l’événement, dont la quasi‑totalité étaient canadiennes et près de la moitié étaient clientes du SDC. La liste complète des événements, des délégations commerciales et des missions commerciales à venir se trouve sur le site Web du SDC.

Le Canada a également la chance d’avoir conclu un nombre presque inégalé d’accords de libre-échange (ALE) qui couvrent pratiquement toutes les régions du monde. Dans l’article de fond de ce mois‑ci, vous découvrirez le travail que réalise l’équipe de promotion des ALE du SDC pour démystifier ces documents très techniques et faire connaître aux entreprises canadiennes les avantages concrets qu’ils offrent.

Ailleurs dans ce numéro, nous soulignons les possibilités et les réussites des entreprises canadiennes dans diverses régions du monde. Nous vous présentons le dernier article de notre série Pleins feux sur le terrain, dans lequel nous dressons le portrait du marché sud‑africain et du travail de l’équipe des délégués commerciaux du Canada à Johannesburg. Nous vous présentons également 2 entreprises qui ont récolté les fruits de la diversification des exportations avec l’aide du SDC : un producteur d’électricité de Toronto qui a étendu son champ d’action à l’Amérique latine, à l’Europe et à l’Asie du Nord‑Est, et une entreprise d’ingénierie et de construction d’Edmonton qui réussit dans plusieurs pays africains.

Êtes‑vous intéressé par les possibilités d’affaires sur les marchés mondiaux? Si c’est le cas, communiquez avec un délégué commercial pour savoir où vos produits ou services sont en demande et où vous avez le potentiel de réussir. Et poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur les avantages de la diversification des exportations.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: