Sélection de la langue

Recherche

Le Canada et les Amériques : renforcer les liens commerciaux avec des pays voisins

Ce mois‑ci, CanadExport porte une attention spéciale aux relations du Canada avec ses voisins des Amériques en matière de commerce et d’investissement. Le sujet arrive à point nommé, compte tenu de la participation du Canada au neuvième Sommet des Amériques, qui a eu lieu à Los Angeles au début du mois, de la récente visite du président du Chili, Gabriel Boric, au Canada et des anniversaires, au cours de l’été, de l’entrée en vigueur des accords de libre‑échange du Canada avec les États‑Unis et le Mexique (1er juillet), le Chili (5 juillet), le Pérou (1er août) et la Colombie (15 août).

Vu les liens économiques solides et croissants que le Canada entretient avec ses partenaires des Amériques, nous nous concentrerons non seulement sur nos voisins les plus proches au sud, mais aussi sur des pays dans toutes les régions de l’hémisphère : l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud et les Caraïbes.

Les chiffres montrent clairement la taille et l’ampleur de ces relations :

Bien que ces statistiques doivent être signalées, elles ne rendent pas compte de l’ampleur des liens commerciaux et économiques du Canada dans la région. Ces liens comprennent 7 accords de libre‑échange (ALE) qui couvrent 8 pays : le Chili, la Colombie, le Costa Rica, les États‑Unis, le Honduras, le Mexique, le Panama et le Pérou. Ces accords donnent aux entreprises canadiennes un avantage concurrentiel notable sur ces marchés par rapport aux entreprises des pays non signataires d’ALE.

Afin d’approfondir les liens économiques du Canada et d’offrir encore plus de possibilités aux Canadiens dans l’hémisphère, des négociations sont également en cours pour conclure un ALE avec le bloc du Mercosur, qui comprend le Brésil – principal partenaire commercial du Canada en Amérique du Sud et plus grand marché de la région avec lequel nous n’avons pas actuellement d’ALE.

Le Canada a également conclu des accords sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) avec 8 pays des Amériques (Argentine, Barbade, Costa Rica, Panama, Pérou, Trinité‑et‑Tobago, Uruguay et Venezuela), ainsi que 30 accords sur le transport aérien dans la région.

Au cours des dernières années, il est devenu de plus en plus essentiel de consolider cette base solide en renforçant les relations du Canada en matière de commerce et d’investissement dans les Amériques. Les difficultés qu’a connues la chaîne d’approvisionnement en raison de la pandémie de COVID‑19 et d’autres événements mondiaux ont fait ressortir l’importance cruciale de diversifier les marchés d’exportation. Pour la même raison, il importe plus que jamais de maintenir et d’élargir les chaînes de valeur et les réseaux commerciaux régionaux, et d’en créer de nouveaux.

Là encore, le Canada possède des avantages par rapport à de nombreux pays concurrents. Nous partageons les mêmes fuseaux horaires que nos partenaires commerciaux de l’hémisphère, ce qui facilite les visites et les activités commerciales dans nos marchés respectifs. Plus important encore, le Canada jouit d’une image de marque solide et d’une bonne réputation dans la région; les entreprises canadiennes sont reconnues pour leurs normes élevées et leur engagement en faveur d’une conduite responsable, et elles sont perçues comme des partenaires commerciaux transparents et fiables et une source d’investissement de confiance.

Bien que les pays d’Amérique latine et des Caraïbes aient été particulièrement touchés par la pandémie, le Canada est bien placé pour répondre aux besoins de la région dans des secteurs clés, à mesure que les pays relancent leur économie et cherchent à renforcer leur résilience.

Il existe une forte demande pour les connaissances et le savoir‑faire canadiens dans les industries où le Canada est déjà fortement implanté dans la région, comme les services financiers et les industries extractives. Les débouchés abondent également dans d’autres secteurs d’activité et domaines où les entreprises canadiennes excellent, tels que les technologies propres et les énergies renouvelables; l’agriculture et l’agroalimentaire; l’infrastructure; l’éducation; les sciences, la technologie et l’innovation; les sciences de la vie; l’intelligence artificielle; le commerce électronique, ainsi que la numérisation et la transformation numérique.

Pour obtenir de l’aide afin de repérer et d’exploiter des occasions en particulier dans les Amériques, les entreprises canadiennes sont invitées à communiquer avec le Service des délégués commerciaux (SDC) du Canada. Le SDC offre des conseils d’experts, des contacts locaux et un soutien sur le terrain pour appuyer les entreprises canadiennes qui souhaitent faire des affaires dans les marchés de la région. Les délégués commerciaux ont une connaissance approfondie de leurs marchés et des secteurs dont ils sont chargés, et le SDC est très présent dans tout l’hémisphère. Son empreinte régionale comprend 16 bureaux commerciaux aux États‑Unis seulement, 6 au Brésil, 3 au Mexique et 16 dans le reste de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Les délégués commerciaux peuvent également aider les entreprises à examiner et à mieux comprendre les nombreux ALE du Canada avec les pays des Amériques, et à tirer pleinement parti des avantages qu’ils offrent pour prendre de l’expansion dans la région.

Par ailleurs, le SDC organise ou appuie des activités, des délégations de gens d’affaires et des missions dirigées par la ministre du Commerce international dans tout l’hémisphère. Par exemple, le SDC a organisé en avril 2022 une mission commerciale Canada–Caraïbes dirigée par la ministre dans la région, qui comprenait des visites en personne au Guyana et en Jamaïque, et un programme virtuel pour ces 2 pays ainsi que pour la Barbade et Trinité‑et‑Tobago. Un total de 172 entreprises se sont inscrites à la mission, qui était axée sur les technologies propres et l’infrastructure vertes. Vous pouvez consulter la liste complète des activités, des délégations de gens d’affaires et des missions commerciales à venir dans le site Web du SDC et vous pouvez la filtrer par pays et par secteur d’activité.

Dans l’édition de ce mois‑ci de la revue, nous soulignons quelques‑uns des résultats concrets de cette présence économique du Canada partout dans les Amériques et nous examinons comment les délégués commerciaux aident les entreprises canadiennes à réussir dans la région. Nous commençons par un article de fond sur le 25e anniversaire de l’Accord de libre‑échange Canada–Chili. Ensuite, après nos 2 précédents articles de la série « Pleins feux sur le terrain », qui portaient sur le SDC à Mexico et à São Paulo, nous vous présentons le dernier volet de la série, dans lequel nous dressons le portrait du marché colombien et du travail du bureau du SDC à Bogotá.

Ailleurs dans ce numéro, nous présentons un trio d’entreprises canadiennes qui ont élargi leurs activités dans un certain nombre de pays des Amériques grâce au soutien du SDC : une entreprise de logiciels de Montréal, une entreprise d’instruments de surveillance de l’eau de Calgary et une entreprise de biotechnologie de Vancouver.

La présente édition de CanadExport est la dernière avant la pause de l’été. Nous espérons que vous la trouverez intéressante et que vous en apprendrez davantage sur les marchés et les débouchés dans les Amériques et sur la façon dont vous pouvez faire des affaires et réussir dans cette région dynamique avec l’aide du SDC et de ses programmes de financement et de soutien.

Bonne lecture, passez un bel été et nous nous reverrons cet automne!

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: