Recherche

Aperçu du marché des sciences de la vie en Chine

La Chine est devenue en 2013 le deuxième plus grand marché de soins de santé et la croissance se maintient selon un taux dans les deux chiffres. Récemment, en 2016, le marché chinois des soins de santé a atteint 5670,3 milliards RMB (853,7 milliards USD), une augmentation de 12 % par rapport à 2015. Entre autres, le marché des appareils médicaux a augmenté de 20,1 % pour atteindre 370 milliards RMB en 2016 (56 milliards USD), tandis que les ventes de produits pharmaceutiques et de santé ont atteint 1839 milliards RMB (277 milliards USD), une hausse annuelle de 10,4 %.

Taille du marché chinois des soins de santé, 2010-2017
AnnéeTaille du marché (milliards RMB)Taux de croissance
20101 930,824 %
20112 592,334 %
20122 991,515 %
20133 763,325 %
20144 498,820 %
20154 998,511 %
20165 607,312 %
20176 216,111 %

En raison de sa taille et de son potentiel de croissance, le marché chinois des soins de santé est l’un des plus attractifs au monde pour les investisseurs étrangers. Actuellement, les dépenses de santé en Chine ne représentent qu’environ 6 % du PIB, ce qui demeure un faible taux si on le compare aux taux de 17 % aux États‑Unis, de 10 % au Japon et en Europe, et de 9 % en moyenne pour les pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique). Selon le Plan de santé chinois 2030, publié par le Conseil d’État de la Chine en octobre 2016, les dépenses en santé de la Chine devraient atteindre environ 1000 milliards USD d’ici 2020, soit 6,5 % à 7 % de son PIB. Elles atteindront 2000 milliards USD en 2030. Chaque secteur de la santé, qu’il s’agisse des produits pharmaceutiques ou des appareils médicaux, offrira davantage de possibilités.

Produits pharmaceutiques

Au cours des dernières années, la consommation de produits pharmaceutiques produits en Chine a augmenté rapidement et les recettes de l’industrie pharmaceutique ont augmenté à un taux annuel moyen de 21,4 %. Sous l’influence de facteurs comme la forte croissance économique, l’urbanisation croissante et le besoin de soins médicaux occasionné par le vieillissement de la population, la Chine est devenue l’un des plus grands marchés de produits pharmaceutiques au monde. D’ici 2020, le marché pharmaceutique chinois devrait atteindre 220 milliards USD, et la Chine deviendra le deuxième plus grand marché pharmaceutique, après les États‑Unis.

Pourtant, la R-D intérieure dans le domaine pharmaceutique et la qualité des médicaments tirent de l’arrière sur le plan international. Malgré le nombre élevé de compagnies pharmaceutiques, l’investissement total en recherche et développement de nouveaux médicaments en Chine ne correspond qu’à l’investissement d’une seule compagnie pharmaceutique internationale. En raison de la différence de qualité et d’efficacité, les médicaments génériques fabriqués en Chine ne sont pas une solution de rechange valable aux médicaments d’origine importés. La demande de médicaments innovateurs importés est élevée en Chine.      

Appareils médicaux

L’industrie chinoise des appareils médicaux dépend grandement des fournisseurs étrangers. La majorité des équipements de haute technologie, comme les scanneurs de TDM, les appareils à ultrasons et les équipements d’IRM sont importés. Les États-Unis, l’Allemagne et le Japon sont les principaux fournisseurs d’équipements médicaux onéreux de haute technologie.

Le plus récent « Catalogue d’orientation des investissements étrangers » cite les dispositifs intelligents de secours médical parmi les produits encouragés, ce qui veut dire que ces produits profitent de mesures incitatives gouvernementales. De plus, le gouvernement ambitionne d’étendre le système de diagnostic hiérarchique à 85 % des villes, ce qui devrait augmenter considérablement la demande d’équipements de diagnostic, d’équipements domestiques reliés aux maladies chroniques, d’appareils de réadaptation, d’équipements portables et d’appareils d’imagerie médicale de la part des établissements médicaux

Enregistrement des médicaments et appareils médicaux importés

Le 8 octobre 2017, le Comité central du parti communiste chinois et le Conseil d’État ont conjointement promulgué l’Opinion sur l’approfondissement de la réforme du système d’évaluation et d’approbation pour encourager l’innovation dans le domaine des appareils médicaux et des médicaments (« Opinion sur l’innovation »).

L’Opinion sur l’innovation énonce plusieurs objectifs primaires, dont une révision de la gestion des essais cliniques pour accélérer le processus d’approbation des médicaments et des appareils médicaux, la promotion de l’innovation dans le domaine des médicaments et du développement de médicaments génériques, l’amélioration de la gestion des médicaments et des appareils médicaux durant tout le cycle de vie du produit et l’amélioration des infrastructures d’examen technique.

L’Opinion sur l’innovation stipule notamment que les données des essais cliniques effectués à l’étranger peuvent maintenant être utilisées dans le processus d’approbation et d’enregistrement de médicaments et d’appareils médicaux, et que l’approbation des médicaments et appareils médicaux sera accélérée.

L’Opinion sur l’innovation souligne l’engagement du gouvernement central à aborder des problèmes de longue date affectant le système chinois d’approbation réglementaire des médicaments et appareils médicaux et à rendre les médicaments et la technologie médicale plus largement disponibles en Chine. Il a provoqué un tourbillon d’activités sans précédent au sein de l’Administration chinoise des aliments et drogues (CFDANote de bas de page 1 ) dans le cadre de son mandat, dont des projets d’amendement des lois et règlements régissant l’approbation des médicaments et appareils médicaux.

Le projet d’amendement de la réglementation sur les appareils médicaux permet explicitement que les données des essais cliniques réalisés à l’étranger soient utilisées pour l’enregistrement des appareils médicaux. Le 11 janvier 2017, la CFDA a publié des lignes directrices techniques sur l’acceptation des données d’essais cliniques étrangers des appareils médicaux, qui énoncent les exigences relatives à la soumission de données d’essais cliniques étrangers. Quant aux médicaments, la CFDA a indiqué qu’elle accepterait les données d’essais cliniques provenant de l’étranger dans le cadre d’essais cliniques internationaux réalisés par plusieurs centres. De plus, la décision sur les médicaments importés établit qu’un demandeur étranger voulant mener un essai clinique international multicentres en Chine pourra mener simultanément la phase 1 de l’essai en Chine et à l’étranger, ce qui signifie essentiellement que les données de la phase 1 de l’essai pourront être utilisées dans la demande d’approbation de médicaments importés.

L’Opinion sur l’innovation stipule également qu’un catalogue des maladies rares sera établi et que les nouveaux produits servant à traiter ces maladies pourront être mis à l’essai selon un processus rapide.

En plus de l’Opinion sur l’innovation, d’autres mesures sont mises en place concernant l’enregistrement des médicaments et appareils médicaux : le nouveau Catalogue de classification des appareils médicaux, le programme pilote de déclarant d’appareils médicaux dans la zone de libre-échange de Shanghai, le système proposé de « détenteur d’autorisation de mise en marché d’un médicament ».

Pour plus d'informations sur la réglementation des dispositifs médicaux en Chine, veuillez-vous référer à Guide d’accès au marché chinois des dispositifs médicaux.

Services de santé privés

Le Bureau général du Conseil d’État a publié en mai 2017 les Opinions sur l’encouragement au développement de divers services de santé privés (« les Opinions ») pour encourager les investisseurs privés à participer au secteur des services médicaux. Les Opinions stipulent que les établissements privés de santé admissibles seront traités comme les établissements publics et bénéficieront des mêmes avantages dans des domaines comme la référence de patients, les redevances et paiements, l’évaluation du rendement et les mesures incitatives.

Les investisseurs étrangers détenant des technologies médicales avancées, une expérience notable en gestion et des modèles d’exploitation parmi les meilleurs de l’industrie sont encouragés à ouvrir des établissements médicaux en coentreprise. Ces investisseurs bénéficieront d’un traitement national avant établissement en plus d’un traitement selon la liste négative d’accès au marché ; les éléments sujets à examen et approbation seront simplifiés et optimisés.

Soins aux personnes âgées

Le nombre de personnes âgées est en rapide croissance en Chine. À la fin de 2018, on comptait 249 millions de personnes de plus de 60 ans, soit 17,9 % de la population, ce qui fait de la Chine le seul pays au monde ayant une population de personnes âgées de plus de 200 millions. On s’attend à ce que ce nombre atteigne un sommet de 487 millions en 2050, soit 34,9 % de la population.

Le vieillissement de la population chinoise devrait faire gonfler les coûts des soins aux personnes âgées, notamment pour le fonctionnement des maisons de retraite et les services médicaux. Ces coûts passeront de 7 % à plus de 25 % du PIB d’ici 2050. L’ampleur du marché de consommation des personnes âgées devrait atteindre 3790 milliards de yuans d’ici 2020. Toutefois, l’offre actuelle peine à satisfaire la demande de plus en plus diversifiée. Par exemple, à la fin de 2018, le pays comptait seulement 30 000 établissements de soins aux personnes âgées offrant 3,92 millions de lits, en plus de 3,53 millions d’autres lits dans des établissements communautaires.

Pour générer une plus grande offre de services de soins et en améliorer la qualité, alors que la Chine subit une pression croissante de la part de sa population vieillissante, le Bureau général du Conseil d’État a publié le 16 avril 2019 les « Opinions sur la promotion du développement de services de soins aux personnes âgées ». Ces nouvelles lignes directrices offrent aux investisseurs étrangers qui entrent dans ce secteur d’activité un traitement national. Le seuil d’accès au marché sera encore abaissé et on éliminera les approbations administratives requises pour pénétrer le marché des maisons de soins. La population vieillissante de la Chine devrait devenir un nouveau facteur de croissance du développement économique.

Thérapie cellulaire et diagnostic génétique

Les transformations dans le domaine des thérapies cellulaires se produisent plus rapidement en Chine que dans le reste du monde. Le marché potentiel de ces thérapies est immense et les entreprises chinoises progressent à plein régime. C’est en Chine qu’ont été effectués 70 % de tous les essais de thérapie CAR‑T en 2017 et au cours des quatre premiers mois de 2018 (150 sur 214). De tous les essais de thérapie cellulaire CAR-T enregistrés depuis 2001, plus de la moitié ont été effectués en Chine. En mai 2018, il y avait 56 entreprises chinoises actives dans la commercialisation des thérapies cellulaires CAR.

Le séquençage génétique, qui s’est avéré un outil de diagnostic, connaît aussi un rapide essor en Chine, avec un taux de croissance annuel composé de 20 à 25 % de 2012 à 2017, soit le plus élevé au monde. La taille de ce marché devrait atteindre 15 milliards RMB d’ici 2022.

Toutefois, la thérapie cellulaire et le diagnostic génétique demeurent des secteurs protégés en Chine. La nouvelle liste négative d’accès des investissements étrangers, qui fait partie du catalogue des industries pour l’orientation des investissements étrangers de 2018, souligne l’interdiction des investissements étrangers dans le développement et l’utilisation des thérapies de cellules souches ainsi que le diagnostic génétique et les technologies de traitement.

Secteurs d’investissement
Pharmaceutique
  • Médicaments génériques de pointe
  • Médicaments nouvellement couverts par l’assurance médicale
  • Médicaments ciblés
  • Médicaments novateurs pour maladies chroniques et tumeurs
Appareils médicaux
  • Appareils médicaux requis par les établissements de santé primaires pour le diagnostic, équipements ménagers reliés aux maladies chroniques, appareils de réadaptation, équipements médicaux portatifs et équipements d’imagerie médicale simples mais fiables
  • Équipements pour les soins médicaux par des tiers
  • Équipements de dépistage précoce
  • Équipements combinés à des nouvelles technologies, comme l’IA, l’impression 3D et la robotique
Établissements de santé
  • Établissements de services spécialisés, comme la réadaptation, les soins infirmiers, les examens physiques, le diagnostic de pathologie, l’imagerie médicale, les fournitures de désinfection, la purification du sang, la fécondation in vitro et les soins palliatifs
  • Cliniques de pratique générale 
Cybersanté
  • Services de cybersanté aux d’entreprises clientes
  • Cybersanté combinée aux données massives

Notes de bas de page

Notes de bas de page 1

Le 1er septembre 2018, la CFDA a été officiellement rebaptisée Administration nationale des produits médicaux (ANPM)

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Date de modification: