Sélection de la langue

Recherche

Aperçu du marché des technologies propres en Chine

La Chine a pleinement adopté les technologies propres, dont elle est devenue le plus grand producteur et le plus grand consommateur. Ses investissements actuels dans ce domaine dépassent ceux de l’Europe et des États‑Unis réunis.

Le gouvernement chinois a manifesté de façon constante sa volonté d’investir massivement dans les industries vertes pour régler ses problèmes de pollution et de soutenir les industries vertes par des incitations à l’investissement et des politiques préférentielles pour favoriser le marché intérieur des technologies propres et attirer des investisseurs étrangers.

Selon un récent rapport de PwC, les investissements en technologies propres en Chine ont atteint en 2016 le montant de 1850 milliards RMB (environ 269 milliards USD), soit près de 2,5 % du PIB du pays. On évalue que les investissements totaux de la Chine en technologies propres vont s’élever à 17 000 milliards RMB en 2020.

AnnéeTotal des investissements chinois en technologies propres (milliards RMB)
2007350
2008500
2009530
2010770
2011720
2012830
2013910
2014970
20151 080
20161 850

* PwC: « Market Opportunities for Clean Technology in China » (anglais seulement)

Investir dans les sous-secteurs des technologies propres en Chine

La Business and Sustainable Development Commission (BSC) a signalé récemment que les entreprises devraient gagner collectivement 2300 milliards USD en réglant les divers problèmes environnementaux de la Chine. Toutefois, ces possibilités ne sont pas distribuées également dans l’ensemble des industries vertes.

Les données d’un rapport de recherche de PwC indiquent que de 2013 à 2016, les investissements dans trois sous-secteurs, notamment le traitement des déchets solides, la lutte contre la pollution de l’eau et la lutte contre la pollution de l’air, représentent 70 % de tous les investissements, et deux autres sous-secteurs, la surveillance environnementale et l’efficacité énergétique attirent 20 % du total des investissements.

Les investissements en restauration des sols ne sont pas encore généralisés, mais ils vont croître rapidement et ils seront bientôt en grande demande en raison de la publication récente par la Chine du Plan d’action pour la prévention et la réduction de la pollution des sols.

Transactions d’investissement dans les sous-secteurs des technologies propres en Chine 2013 à 2016*

Sous-secteur des technologies propresVolume des transactions (millions RMB)Nombre de transactions
Traitement des déchets solides5 336103
Lutte contre la pollution de l’eau2 64560
Lutte contre la pollution de l’air1 51294
Surveillance environnementale1 25618
Efficacité énergétique1 23358
Biomasse71227
Énergie géothermique5845
Véhicules électroniques propulsés par des énergies nouvelles5542
Restauration des sols54810
Énergie hydrothermique et des océans5161
Hydroélectricité1901
Prévention du bruit1018
Capture et entreposage du carbone7213
Aérodynamique00

* Source : PwC “Market Opportunities for Clean Technology in China” (anglais seulement)

Règlements, politiques et plans ayant des incidences sur les technologies propres en Chine*

Sous-secteur de technologie verteRèglements, politiques et plans publiés par 
  le gouvernement chinois
Intensité de la mise en œuvre
Lutte contre la pollution de l’air
  • Plan d’action pour la prévention et la réduction de la pollution de l’air
  • Règles de prélèvement pour les émissions de composés volatils organiques
  • Plan de travail pour la mise en œuvre complète de la transformation des centrales électriques au charbon en centrales à très faibles émissions et à faible consommation d’énergie
Élevée
Lutte contre la pollution de l’eau
  • Plan d’action pour la prévention et la réduction de la pollution de l’eau
  • Ville éponge
Élevée
Restauration des sols
  • Plan   d’action pour la prévention et la réduction de la pollution des sols
Élevée
Traitement des déchets solides
  • Planification à moyen et long terme du système de recyclage des ressources renouvelables (2015-2020)
  • Lignes directrices sur la promotion du traitement des déchets solides en régions rurales
Élevée
Véhicules électroniques propulsés par des énergies nouvelles
  • Guide de développement des infrastructures de recharge des véhicules électriques
Moyenne à élevée
Biomasse
  • Guide de l’industrie de l’énergie 2016
Moyenne à élevée
Capture et entreposage du carbone
  • Avis de démarrage du marché national d’échanges de droits d’émissions de carbone
Moyenne à élevée
Efficacité énergétique
  • Plan de supervision de la conservation de l’énergie industrielle
Moyenne
Énergie géothermique
  • Guide de l’industrie de l’énergie 2016
Moyenne
Énergie hydrothermique et des océans
  • Aperçu du développement de l’énergie marine renouvelable (2013-2016)
  • Océan transparent
Moyenne
Hydroélectricité
  • Guide de l’industrie de l’énergie 2016
Moyenne

* Source : PWC “Market Opportunities for Clean Technology in China” (anglais seulement)

Traitement des déchets solides et réduction de la pollution de l’eau

Le traitement des déchets solides et la réduction de la pollution de l’eau sont les deux plus grands secteurs de l’industrie environnementale et ce sont ceux qui attirent le plus d’attention. Ce sont les principaux foyers de croissance dans le domaine de la protection de l’environnement.

Selon un rapport de recherche sur les LCEGS (biens et services environnementaux faibles en carbone), en 2016, le traitement des déchets solides et la réduction de la pollution de l’eau comptaient pour 85 % du marché mondial total de l’industrie de la protection de l’environnement, soit des proportions de 49,1 % et 35,6 % respectivement. En comparaison du marché international, le marché chinois du traitement des déchets solides et de la réduction de la pollution de l’eau a encore un fort potentiel de croissance.

Efficacité énergétique

Le 13e Plan quinquennal chinois (couvrant les années 2016 à 2020) a, pour la première fois, classé l’efficacité énergétique en tant que sous-secteur indépendant de l’industrie de la protection de l’environnement. Accordant une importance considérable à l’efficacité énergétique, le 13e Plan quinquennal fixe l’objectif de porter la taille de ce sous-secteur à 3000 milliards RMB d’ici 2020. En tant que sous-secteur émergent et compte tenu de son importance stratégique, le marché de l’efficacité énergétique en Chine devrait s’accroître considérablement et de façon continue.

Énergie solaire et éolienne

La Chine est le plus grand producteur d’énergie solaire et éolienne. Selon le 13e Plan quinquennal chinois, le pays vise une capacité de production de 110 gigawatts d’énergie solaire et de 250 gigawatts d’énergie éolienne d’ici 2020. La Chine a encouragé les investissements étrangers en technologies solaires et éoliennes afin d’aider le pays à atteindre ses cibles ambitieuses. Plusieurs mesures incitatives ont été mises en place, comme une réduction de l’impôt des sociétés en échange de l’installation de centrales éoliennes dans les régions occidentales du pays.

Puisque les manufactures chinoises sont bien développées et positionnées dans le marché, les compagnies étrangères devraient leur faire concurrence par des avantages en termes de technologie, d’efficience et d’expertise, ce qui les rendrait attractives pour des coentreprises avec des partenaires chinois, ou leur permettrait de vendre directement à des entreprises privées. Il y a aussi des possibilités d’investissements étrangers dans des domaines connexes, comme les réseaux électriques. Une bonne partie de l’énergie propre produite par la Chine est gaspillée en raison de la désuétude des réseaux électriques. Au moins 17 % de l’énergie éolienne de la Chine a été perdue en 2016, dont 43 % dans la province du Gansu et 38 % dans la région du Xinjiang. L’expertise étrangère en développement de réseaux intelligents – des réseaux électriques qui utilisent les données massives et des technologies de pointe pour livrer l’électricité de manière plus fiable et efficace – est nécessaire en Chine pour retenir l’énergie propre qu’elle crée.

Véhicules électriques

Au cours des récentes années, la fabrication de véhicules chinois propulsés par des énergies nouvelles a connu une croissance rapide sur le marché. Selon l’Association des constructeurs automobiles de Chine, 794 000 véhicules électriques ont été produits en 2017, et 777 000 ont été vendus en Chine, Ces chiffres représentent des augmentations annuelles de 53,8 % et 53,3 % respectivement. L’Association estime que la fabrication de véhicules propulsés par des énergies nouvelles va augmenter de façon continuelle, selon un taux élevé, et qu’elle représentera 15 % des parts de marché d’ici 2025.

Toutefois, ce marché est très protégé en Chine. Les entreprises du pays réalisent 93 % des ventes de véhicules électriques, alors que Tesla contrôle 6 % du marché, ce qui laisse aux autres seulement 1 %.

Coopération entre la Chine et le Canada dans le domaine des technologies propres

Les exportations canadiennes de biens reliés aux énergies renouvelables et aux infrastructures énergétiques en Chine ont atteint 202,3 millions CAD en 2014.

En février 2016, le Canada et la Chine ont signé une déclaration commune sur la coopération en technologies propres, pour appuyer leur objectif commun de promotion de la coopération en vue du développement des technologies propres dans les deux pays. La déclaration commune souligne que le Canada et la Chine partagent des bonnes pratiques pour déterminer les approches politiques des technologies propres, abordent les défis économiques et sociaux au moyen de ces technologies, explorent les possibilités d’expérimentation de technologies d’énergie propre et facilitent la collaboration entre petites et moyennes entreprises.

En décembre 2017, le Canada et la Chine ont publié une déclaration commune sur les changements climatiques et la croissance propre, et ont renforcé leur collaboration bilatérale en vue du développement des technologies propres.

Produits les plus vendus et possibilités commerciales

Le marché des technologies propres en Chine en est à ses premiers stades de développement et il offre aux exportateurs des possibilités commerciales considérables. Les équipements de protection environnementale produits en Chine sont principalement destinés à la prévention et à la réduction de la pollution de l’eau et de l’air. Les services environnementaux offerts en Chine se situent en grande partie dans les domaines de la conception et de la construction de projets d’ingénierie environnementale et de l’exploitation des installations de traitement. Pour que la Chine atteigne ses cibles de réduction de la pollution et d’économie d’énergie dans les trois prochaines décennies, il lui faudra acquérir plusieurs technologies clés dans les secteurs du traitement des eaux usées (en particulier le recyclage des déchets solides), de la surveillance environnementale et de l’utilisation intégrée des déchets. Toutefois, la Chine ne maîtrise pas encore ces technologies de base et elle dépend toujours des équipements et des technologies de pointe importés de l’étranger.

Date de modification: