Recherche

Demande d’expression d’intérêt : mission canadienne de partenariats en R-D sur les données spatiales au Royaume-Uni, du 2 au 6 mars 2020

Affaires mondiales Canada, par l’entremise du haut-commissariat du Canada à Londres, et le Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC), vous invitent à présenter une demande de participation à une mission de partenariats sur les données spatiales au Royaume-Uni, qui se tiendra du 2 au 6 mars 2020, à Londres, en Oxfordshire et en Écosse.

Cette mission est organisée avec le soutien de l’Agence spatiale canadienne et d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE). Veuillez noter que les entreprises intéressées doivent présenter leur demande au plus tard le 20 décembre 2019.

Renseignements généraux

Le Canada et le Royaume-Uni ont tous deux des secteurs spatiaux très novateurs qui génèrent des produits et services bénéfiques à tous, partout dans le monde. Cependant, le secteur spatial évolue rapidement et alors que la notion traditionnelle se concentrait sur l’industrie spatiale (entreprises qui fabriquent, lancent et exploitent des biens spatiaux comme des satellites), une notion plus moderne, l’économie spatiale, inclut les entreprises qui utilisent les signaux et les données fournis par ces biens spatiaux pour développer des applications à valeur ajoutée.

L’augmentation du nombre et de la disponibilité des données géospatiales, conjuguée à une meilleure compréhension de leur utilisation, offre d’énormes possibilités de stimuler la croissance économique grâce à une prise de décision plus éclairée. Le Canada et le Royaume-Uni possèdent des écosystèmes dynamiques pour les applications satellitaires ainsi que des capacités étendues en analyse de données, logiciels SIG, informatique en nuage, Internet des objets, intelligence artificielle (IA) et visualisation de données. Les deux pays considèrent le secteur spatial comme un secteur de croissance vital pour nos économies et cette harmonisation stratégique, jumelée à un réel intérêt de collaboration des collectivités, réunit les conditions idéales pour entreprendre une mission d’établissement de partenariats.

Objectif de la Mission

Cette mission vise à établir un réseau de collaboration en R-D entre les acteurs canadiens et britanniques actifs sur le marché mondial de la géoinformation. Au moyen de séminaires et d’ateliers, de jumelage, de visites sur place et de réseautage, les participants canadiens cibleront les possibilités qui tiennent compte de leur position stratégique et de leurs avantages concurrentiels dans la création, le transport, l’intégration et l’application d’information, de produits et de services dérivés des satellites pour les applications opérationnelles.

Les possibilités d’innovation conjointe entre le Canada et le Royaume-Uni pourraient inclure :

Profil des participants canadiens

Les entreprises qui travaillent dans des chaînes de valeur mondiales et qui fournissent de la géoinformation à valeur ajoutée pour l’aide à la décision bénéficieraient de cette initiative. Les participants canadiens doivent satisfaire aux exigences suivantes pour pouvoir présenter une demande :

Il sera pertinent pour les types d’entreprises suivantes :

Et explorera les produits et services de géoinformation pour un certain nombre de secteurs du marché :

Description de la mission

La mission se déroulera sur une période de quatre jours et demi et visitera les principaux regroupements spatiaux du Royaume-Uni à Londres, Harwell et Glasgow. Elle comprendra une série de séminaires/ateliers stratégiques, des visites d’entreprises et d’instituts de recherche, des possibilités de partenariats interentreprises sur mesure et des événements de réseautage généraux. Les entreprises auront l’occasion de présenter des projets de collaboration en R-D industrielle à de possibles partenaires du Royaume-Uni. Nous travaillerons avec les principaux intervenants du Royaume-Uni pour mener à bien cette mission, notamment l’Agence spatiale du Royaume-Uni, la Commission géospatiale, UK Space, Innovate-UK et le Satellite Applications Catapult Centre.

Pourquoi le Royaume-Uni?

L’espace est un secteur de l’économie britannique en pleine croissance. Sa valeur est passée de 6,5 milliards de livres sterling en 2007 à 13,7 milliards en 2015, et le Royaume-Uni détient actuellement 6,5 % de l’économie du secteur spatial mondial (avec un objectif ambitieux de 10 % en 2030). Selon les résultats du plus récent Indice de préparation géospatiale (Geospatial Readiness Index), le secteur des technologies géospatiales du Royaume-Uni occupe le deuxième rang mondial sur le plan du développement en raison de ses capacités en matière d’infrastructure de données, de cadre stratégique (géospatial et habilitant), de capacité institutionnelle (éducation) et de paysage industriel (adoption, innovation, incubation et accélérateurs).

Une série de politiques et d’investissements gouvernementaux réalisés depuis 2010 ont contribué à alimenter cette croissance, notamment la création d’une agence spatiale britannique, d’une politique spatiale nationale et d’un regroupement spatial à Harwell, avec le Satellite Applications Catapult Centre, le Centre ECSAT de l’Agence spatiale européenne et le National Space Integration and Test Facility. Aujourd’hui, le gouvernement continue de reconnaître l’importance du secteur et a récemment créé une commission géospatiale et un nouveau Conseil national de l’espace pour coordonner tous les aspects de la stratégie spatiale britannique et mettre en place un cadre spatial. Il s’agit notamment de premiers investissements britanniques dans les aéroports spatiaux, avec des capacités de lancement pour une gamme de petits satellites dès les années 2020. Il appelle aussi à la création d’un fonds national d’innovation pour compléter les activités de l’Agence spatiale européenne.

Dans un marché mondial de l’information géospatiale estimé par GeoBuiz à plus de 300 milliards de dollars et en croissance de 14 % par an, le Royaume-Uni est désigné comme ayant une infrastructure de données riche et un cadre politique propice à son adoption, qui est un complément idéal au Canada, qui produit des données spatiales fiables et de qualité pour appuyer l’innovation. Ensemble, le Royaume-Uni et le Canada disposent d’un grand nombre d’éléments clés pour des services de géoinformation concurrentiels à l’échelle mondiale, ainsi que des industries nécessaires pour fournir les systèmes essentiels à la saisie, à la conservation et à la conversion des données en information, de l’information en décisions et des décisions en avantages.

Aide financière pour couvrir les frais de déplacement

Le Programme canadien de l’innovation à l’international (PCII) peut fournir une aide financière aux participants admissibles pour couvrir 50 % de toutes les dépenses admissibles, notamment :

Présenter une demande de participation

  1. Les entreprises intéressées doivent demander un formulaire de demande à Caroline Martin (caroline.martin@international.gc.ca), délégué commercial au Haut-commissariat du Canada à Londres. Vous recevrez un formulaire où vous devrez fournir des renseignements sur votre entreprise, votre technologie et votre intérêt à discuter d’éventuelles possibilités de R-D avec des partenaires britanniques.
  2. Les formulaires d’inscription dûment remplis doivent être envoyés à Caroline Martin au plus tard le 20 décembre 2019 (caroline.martin@international.gc.ca).
  3. Le Haut-commissariat du Canada à Londres et le PARI-CNRC choisiront les entreprises qui participeront à la mission. Les candidats retenus seront avisés au plus tard le 10 janvier 2020.
  4. Les entreprises officiellement sélectionnées pour participer à la mission seront ensuite invitées à présenter une demande de financement de voyage.
  5. Les entreprises qui demandent une aide financière pour les frais de déplacement seront avisées de la décision à cet égard au plus tard le 7 février 2020.

À noter : Les places sont limitées. Les demandes soumises seront évaluées pour déterminer l’admissibilité du candidat à participer à cette mission de R-D. Elles seront évaluées en fonction de la qualité de l’information fournie au sujet de la technologie et de la pertinence de la technologie pour le marché britannique.

Programme canadien de l’innovation à l’international (PCII)

Affaires mondiales Canada, en collaboration avec le Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC), met en œuvre le Programme canadien de l’innovation à l’international (PCII) au Royaume-Uni. Le PCII appuie les activités d’établissement de partenariat industriel en R-D entre des PME canadiennes et des entreprises de marchés clés, dont le Royaume-Uni.

 

Date de modification: