Recherche

Mission du Canada axée sur l’AEP en nanotechnologie - du 23 au 27 septembre, 2019 - Sao Paulo, Brésil

Demande de déclarations d’intérêt

Affaires mondiales Canada, par l’entremise du Consulat général du Canada à São Paulo, et le Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) vous invitent à présenter une demande en vue de participer à la mission du Canada axée sur l’activité d’établissement de partenariats (AEP) en nanotechnologie, qui aura lieu du 23 au 27 septembre 2019 à São Paulo, au Brésil.

Cette initiative est conjointe à la mission commerciale organisée par NanoCanada dans le cadre du Nano Trade Show à Sao Paolo.

Les entreprises intéressées doivent soumettre leur candidature au plus tard le 20 juin 2019.

Objectif de la mission

La mission de l’activité d’établissement de partenariats (AEP) sera axée sur la présentation de PME canadiennes à des partenaires brésiliens potentiels pour une collaboration en recherche et développement (R-D) industrielle portant sur la nanotechnologie avec des applications dans les secteurs de la biotechnologie, de la médecine, des produits pharmaceutiques et des produits cosmétiques.

Parmi les projets de collaboration en R-D ciblés, mentionnons :

Profil du délégué canadien

Le participant canadien doit satisfaire aux exigences suivantes pour pouvoir participer à cette initiative :

Parmi les technologies et les produits qui suscitent particulièrement l’intérêt dans le marché brésilien figurent les applications concernant :

Description de la mission

La mission du Canada axée sur l’AEP en nanotechnologie au Brésil aura lieu du 23 au 27 septembre, en marge du Nano Trade Show, qui fait partie du Trade Show Analitica, un salon international de l’industrie biotechnologique, chimique et analytique.

Cette mission de quatre jours pourrait comprendre les éléments suivants :

Pourquoi le Brésil?

Le secteur des sciences de la vie au Brésil offre de grandes possibilités, notamment dans les sous-secteurs des biotechnologies de la santé et des produits pharmaceutiques. Les grands acteurs du marché, comme Ache, Libbs, Eurofarma et Biolab ont investi dans la recherche et le développement de nouveaux produits de santé et dans l’expérimentation en biotechnologie et ont tous développé de grandes initiatives en nanotechnologie. C’est également le cas dans le secteur des cosmétiques, avec des leaders comme Grupo Boticario et Natura, qui tirent parti de l’environnement durable et fertile des nanotechnologies au Brésil. Le gouvernement brésilien a investi dans le perfectionnement des professionnels ainsi que dans la création d’un réseau de 26 laboratoires appelé SisNano. Au sein du SisNano, huit laboratoires nationaux sont actifs principalement dans les nanotechnologies et les nanosciences. Le Brésil dispose également de mécanismes financiers qui soutiennent les partenariats de R-D entre l’industrie du secteur privé, les centres de recherche et les universités.

Biotechnologie de la santé : Le Brésil est bien connu pour ses domaines de recherche et d’investissement dans la biotechnologie industrielle, en particulier en ce qui concerne les sucres cellulosiques, l’agro-industrie et les biocarburants. Bien que le Brésil soit considéré comme un acteur important pour ses investissements et sa R-D dans ces domaines, une partie de son marché biotechnologique est axée sur la santé humaine. Le Brésil compte plus de 500 sociétés de biotechnologie qui se consacrent à la mise au point de nouveaux médicaments (petites molécules et médicaments biologiques), de diagnostics, de vaccins, de thérapies cellulaires, de médecine régénérative et d’ingénierie tissulaire, de méthodes avancées de procréation assistée, de tests génétiques et moléculaires, entre autres domaines.

Les derniers chiffres sur les secteurs de la santé et de la biotechnologie/produits biologiques au Brésil font état d’une vente annuelle de 438 millions de BRL en 2016. Si l’on considère la croissance moyenne du secteur au cours des cinq dernières années et l’impact de la crise économique et la faible valeur du PIB en 2017, on estime que ce sous-secteur a atteint 462 millions de BRL en 2017, soit une croissance de 5 % par rapport à l’année précédente.

Pharmaceutique : Le Brésil est classé parmi les dix plus grands marchés pharmaceutiques du monde; il est classé huitième actuellement et devrait devenir le cinquième d’ici 2021. D’après le rapport de 2017 d’Interfarma, l’association brésilienne de l’industrie de la recherche pharmaceutique, le chiffre d’affaires du secteur pharmaceutique brésilien en 2017 a été estimé à 85,35 milliards de BRL, enregistrant une croissance de 13,10 %. Le marché pharmaceutique local comprend près de 400 entreprises, plus de 50 000 pharmacies et plus de 500 distributeurs de produits pharmaceutiques. Les possibilités pour les entreprises étrangères sont vastes et comprennent de grandes entreprises pharmaceutiques locales qui cherchent à développer conjointement de nouveaux médicaments par l’entremise de partenariats de transfert de technologie pour la production de médicaments.

Renseignements supplémentaires sur le marché

Les dépenses totales de santé au Brésil représentent environ 9 % du PIB. Ce qui attire particulièrement l’attention, c’est l’importance continue de la proportion des dépenses privées dans les années 1990, 2000 et 2010, représentant 53 % des dépenses totales, alors qu’elles ne servent que 25 % de la population totale. Près de trois quarts des hôpitaux brésiliens sont privés. À cet égard, le secteur privé brésilien des soins de santé offre de plus grandes possibilités aux entreprises canadiennes intéressées à accroître leur position actuelle sur le marché.

Aide financière pour les frais de déplacement dans le cadre de la mission

Dans le cadre du Programme canadien de l’innovation à l’international (PCII), une aide financière de 50 % peut être accordée aux participants admissibles pour tous les coûts admissibles (voir ci-après le processus de demande), notamment :

Marche à suivre pour présenter une demande de participation

  1. Les entreprises intéressées doivent demander un formulaire auprès de Marie Hélène Béland (marie-helene.beland@international.gc.ca), déléguée commerciale (Innovation) au Consulat général du Canada à São Paulo. Elle vous fera parvenir le formulaire de demande complet, dans lequel il vous sera demandé de fournir des renseignements sur votre entreprise, votre technologie et les possibilités de collaboration en R-D susceptibles de vous intéresser.
  2. Les formulaires de demande dûment remplis doivent être envoyés au plus tard le 20 juin 2019 à Marie-Hélène Béland (marie-helene.beland@international.gc.ca).
  3. Le Consulat général du Canada à São Paulo et le PARI-CNRC sélectionneront les entreprises qui participeront à la mission. Les candidats retenus seront avisés au plus tard le 25 juin 2019.
  4. Les entreprises retenues pour participer à la mission seront invitées à demander une aide financière pour les frais de déplacement. Les participants qui ont manifesté leur intérêt dans le formulaire de demande recevront de la part de Marie-Hélène Béland le formulaire relatif aux fonds.
  5. Les entreprises qui demandent une aide financière pour couvrir les frais de déplacement seront avisées de la décision à cet égard au plus tard le 19 juillet 2019.

Veuillez noter que le nombre de participants est limité. Les demandes soumises seront évaluées et vérifiées en vue d’établir l’admissibilité du demandeur en fonction de la qualité des renseignements fournis sur la technologie et de la pertinence de celle-ci pour le marché ciblé aux fins des activités d’établissement de partenariats dans le cadre du PCII.

Programme canadien de l'innovation à l'international (PCII)

Affaires mondiales Canada, en collaboration avec le Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC), exécute le Programme canadien de l’innovation à l’international (PCII) au Brésil. Le PCII favorise la collaboration en R-D entre les PME canadiennes et les entreprises de marchés clés, dont le Brésil. Les projets de collaboration en R-D (validation, adaptation et développement conjoint) entre des entreprises canadiennes et brésiliennes qui découleront de la mission du Canada axée sur l’AEP en nanotechnologie au Brésil pourraient être admissibles à du financement au titre du PCII à l’avenir.

Date de modification: