Recherche

L'évolution du Service des délégués commerciaux

Le Canada a toujours été et demeure un pays commerçant. Depuis 125 ans, le Service des délégués commerciaux (SDC) est présent sur le terrain dans les marchés mondiaux pour aider les entreprises canadiennes et contribuer à la prospérité économique du Canada. Depuis que le premier délégué commercial du Canada, John Short Larke, est arrivé en Australie le 8 janvier 1895, le SDC a évolué en un réseau de plus de 1 000 délégués commerciaux répartis dans au delà de 160 bureaux dans le monde et au Canada, au service de plus de 14 000 entreprises canadiennes actives. Voici notre histoire :

  • Années 1800

  • 1895

    Le premier délégué commercial à temps plein du Canada, John Short Larke, arrive à Sydney, en Australie, le 8 janvier 1895.

    Une fière tradition d’aide aux entreprises canadiennes pour réussir sur les marchés mondiaux

    Durant la dernière moitié du XIXe siècle, il n’était pas facile pour les entreprises canadiennes de vendre des produits en Australie. Le temps nécessaire et la distance à parcourir, sans compter les nombreux facteurs inconnus comme la demande du marché et l’application potentielle de nouveaux droits de douane, constituaient des obstacles de taille pour les entreprises ayant peu de ressources ou de relations dans cette partie du monde.

    Lire l'article complet

    John Larke, 1893, Musée d’Oshawa, collection d’archives, A0000.1.49

    Le SDC reçoit sa première demande de client dans une lettre, datée du 15 janvier 1895, de la part de Cockshutt Plow Company de Brantford (Ontario).

    Le premier client du Service des délégués commerciaux du Canada

    Il n’a pas fallu longtemps aux entreprises canadiennes pour faire appel au premier délégué commercial permanent du Canada, John Larke, qui est débarqué à Sydney, en Australie, le 8 janvier 1895. La première demande officielle présentée à M. Larke est arrivée par la poste dans une lettre de la Cockshutt Plow Company datée du 15 janvier 1895, soit une semaine après son arrivée. Le fabricant d’équipement agricole de Brantford, en Ontario, a écrit qu’il cherchait à obtenir auprès de M. Larke des renseignements sur les taux de fret et d’autres aspects du commerce en Australie. « Nous étudions la pertinence d’envoyer un représentant au pays dans de brefs délais », pouvait‑on lire dans la lettre.

    Lire l'article complet

    Le SDC reçoit sa première demande de client dans une lettre, datée du 15 janvier 1895, de la part de Cockshutt Plow Company de Brantford (Ontario).
  • Années 1900

  • 1907

    Un nouveau traité sur le commerce est négocié avec la France. Le délégué commercial Anatole Poindron participe aux discussions.

    Des avantages concurrentiels pour les exportateurs canadiens grâce aux accords commerciaux

    Depuis 125 ans, le Service des délégués commerciaux (SDC) du Canada s’emploie à rendre les exportateurs canadiens plus concurrentiels sur les marchés mondiaux. Pour ce faire, le SDC y est allé de moyens toujours plus ambitieux, jusqu’à la promotion aujourd’hui du réseau canadien d’accords commerciaux qui réduisent et éliminent les barrières commerciales.

    Lire l'article complet

  • 1909

    Création du ministère des Affaires extérieures.

    Un Service des délégués commerciaux répondant à l’évolution des temps

    L’évolution du Service des délégués commerciaux (SDC) du Canada au fil de ses 125 années d’existence est une fenêtre sur la croissance et le développement de l’économie mondiale, ainsi que sur les nouveaux marchés, les priorités et les opportunités que le SDC présente pour les exportateurs canadiens.

    Lire l'article complet

  • 1914

    Déploiement des premiers efforts de recrutement de délégués commerciaux dans les universités, ciblant les personnes ayant fait des études spécialisées en économie.

    Le premier vendeur professionnel du SDC sur le marché mondial

    Dana Wilgress faisait partie de la première cohorte de délégués commerciaux recrutés à la sortie de l’université. Au cours de sa carrière au sein du Service extérieur, il est devenu l’un des plus éminents négociateurs commerciaux du monde et a contribué à faire progresser le commerce à l’échelle mondiale.

    Lire l'article complet

    Déploiement des premiers efforts de recrutement de délégués commerciaux dans les universités, ciblant les personnes ayant fait des études spécialisées en économie.
  • 1916

    Des visites d’usines sont intégrées dans la formation des délégués commerciaux avant leur déploiement à l’étranger.

  • 1927

    La portée des responsabilités des délégués commerciaux a été élargie pour inclure de nouvelles affectations à l’étranger, comme un détachement auprès du gouvernement égyptien pour travailler sur l’adoption de droits de douane par le pays.

  • 1929

    Le premier délégué commercial est affecté à une mission canadienne à l’étranger, à Tokyo.

    The Canada Shop, une boutique qui vend des produits canadiens ouvre ses portes pendant deux semaines à Glasgow, en Écosse.

    The Canada Shop, une boutique qui vend des produits canadiens ouvre ses portes pendant deux semaines à Glasgow, en Écosse.
  • 1930

    Henry Herbert Stevens, ministre du Commerce, demande aux délégués commerciaux de concentrer leurs efforts sur les nouveaux marchés pour le blé canadien.

  • 1932

    Le premier programme visant à aider les exportateurs canadiens à assumer les coûts de commercialisation internationale est mis sur pied.

    L’interdiction de recruter des hommes mariés en tant que délégués commerciaux est levée.

  • 1933

    Le Ministère nomme les premiers agents au Canada qui assurent la liaison entre les délégués commerciaux à l’étranger et les entreprises au Canada.

    Le Ministère établit des services par produits afin de mieux communiquer avec l’industrie, et les délégués commerciaux commencent à se spécialiser. W.A. Wilson est nommé délégué commercial des produits d’origine animale.

  • 1936

    Le programme « Canada Calling » est lancé afin de promouvoir les produits alimentaires canadiens au Royaume Uni.

    Le programme « Canada Calling » est lancé afin de promouvoir les produits alimentaires canadiens au Royaume Uni.
  • 1944

    La Société d’assurance des crédits à l’exportation (aujourd’hui appelé Exportation et développement Canada) voit le jour pour offrir des services financiers et des services d’assurance aux exportateurs canadiens.

  • 1946

    La Corporation commerciale canadienne est créée pour servir de plateforme apportant une aide canadienne et contribuant au développement du commerce canadien.

  • 1948

    Le Canada adhère à l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT).

  • 1959

    Le SDC élargit son mandat pour inclure les objectifs de développement international du Canada, qui sont transférés au ministère des Affaires étrangères en 1960.

  • 1965

    Le Canada signe son premier accord de coopération scientifique et technologique.

  • 1969

    Le Canada embauche la première déléguée commerciale.

    Le ministère du Commerce fusionne avec le ministère de l’Industrie pour former le ministère de l’Industrie et du Commerce.

  • 1982

    Les fonctions commerciales du ministère de l’Industrie et du Commerce, y compris le SDC, sont transférées au ministère des Affaires extérieures.

  • 1994

    Signature de l’Accord de libre échange nord américain.

  • 1996

    Dans le cadre d’une initiative menée conjointement avec Industrie Canada, le SDC se charge de la promotion des investissements directs étrangers, laquelle est pleinement intégrée aux responsabilités du SDC en 2005.

  • Années 2000

  • 2003

    Le SDC fusionne avec Négociations commerciales pour former Commerce international Canada qui, en 2006, est réintégré dans le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international.

  • 2007

    À la suite de la promotion de l’éducation internationale qui est assurée avec succès par des délégués commerciaux, le projet pilote ÉduCanada est lancé. L’éducation internationale est intégrée de façon permanente dans les activités du SDC en 2014, qui est élargi en 2019 grâce à la Stratégie en matière d’éducation internationale.

    À la suite de la promotion de l’éducation internationale qui est assurée avec succès par des délégués commerciaux, le projet pilote ÉduCanada est lancé. L’éducation internationale est intégrée de façon permanente dans les activités du SDC en 2014, qui est élargi en 2019 grâce à la Stratégie en matière d’éducation internationale.
  • 2016

    Le SDC met en œuvre le programme CanExport, un programme qui aide les entreprises à assumer les coûts pour explorer et percer de nouveaux marchés.

  • 2018

    Le SDC met sur pied une équipe pour aider les entreprises canadiennes à tirer parti des accords de libre échange du Canada.

Date de modification: