Bulletin Les femmes d’affaires en commerce international 2019

 

Dans ce numéro :

  1. Diversifier, croître et réussir!
  2. Se diversifier et croître avec FACI
  3. Votre argumentaire de vente est-il bien ficelé?
  4. Explorez de nouveaux marchés grâce à une mission commerciale de FACI
  5. CanExport triple le financement destiné aux petites entreprises canadienness
  6. Voie libre vers le pacifique pour les entrepreneures
  7. Message d’Ailish Campbell, déléguée commerciale en chef
  8. Est-ce que votre entreprise est certifiée?
  9. Le SDC lance une nouvelle initiative de diversification du commerce
  10. Exporter avec succès
  11. Solutions de financement pour les femmes d’affaires
  12. Accélérer pour réussir!
  13. Dates à retenir!
  14. Réseaux d’affaires
  15. Rédactrices en chef du bulletin

Diversifier, croître et réussir!

L’honorable Jim Carr
Ministre de la Diversification du commerce international

Version texte - Bonifications du programme faci dans le budget 2018

Meilleur accès aux marchés mondiaux

  • Offre élargie de missions commerciales
  • Nouveaux débouchés à l’étranger
  • Multiplication des relations d’affaires

Soutien accru

  • Défense accrue des intérêts
  • Accès amélioré à des accélérateurs

Un plus grand nombre de délégués commerciaux faci

  • Des délégués commerciaux attitrés de FACI partout au Canada
  • Service-conseil et soutien à l’échelle internationale pour des exportations réussies

Service de renseignements amélioré

  • Recherche davantage ciblée sur les exportatrices, les marchés et les secteurs
  • Établissement d’alliances avec de nouveaux partenaires régionaux et internationaux
  • Information et ressources améliorées sur le site Web de FACI

« Diversifier le commerce » signifie conclure de nouveaux accords commerciaux, conquérir de nouveaux marchés et accéder à de nouveaux secteurs afin d’accroître les exportations canadiennes et de créer des emplois de grande qualité pour les Canadiens. La diversification du commerce signifie aussi veiller à ce que tous les segments de la société canadienne puissent s’ouvrir à la concurrence et se tailler une place sur le marché mondial. Les entrepreneures s’imposent de plus en plus comme une force motrice de l’économie canadienne, contribuant à donner au Canada un avantage concurrentiel.

Le Canada est résolu à développer une économie inclusive qui profite à tous les segments de la société. Cet engagement fait partie intégrante des accords de libre-échange que nous négocions. Nous avons été le premier pays du G7 et du G20 à intégrer des chapitres sur le commerce et l’égalité des genres dans la dernière version des accords de libre-échange avec le Chili et Israël. De récents accords comme l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), auquel 10 autres économies de l’Asie-Pacifique participent, visent à prévenir la discrimination fondée sur le genre lors des négociations commerciales et à mettre un terme à la discrimination à l’embauche. Conjointement, ces mesures aideront les entreprises appartenant à des femmes à saisir les nombreuses occasions offertes par ces accords.

En lien avec la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada, annoncée dans le budget de 2018, le gouvernement s’est engagé à verser 10 millions de dollars sur cinq ans au programme Femmes d’affaires en commerce international (FACI) pour aider les entreprises appartenant à des femmes à profiter d’un plus grand nombre de services et de possibilités d’exportation.

Grâce à cet investissement, les entrepreneures auront davantage accès à :

Le moment est venu de puiser dans les nombreuses ressources mises à votre disposition pour diversifier les activités de votre entreprise afin de la rendre plus concurrentielle et de la propulser vers la réussite
sur des marchés émergents, partout sur la planète.

Diversifiez vos marchés

Dans cette édition du Bulletin Les femmes d’affaires en commerce international, vous trouverez une foule de renseignements sur les services et l’aide aux entreprises appartenant à des femmes. Renseignez-vous sur l’intensification des investissements du gouvernement du Canada, qui vous aideront à tirer parti des accords de libre-échange conclus par le Canada et à promouvoir votre entreprise auprès de 1,5 milliard de consommateurs.

Se diversifier et croître avec FACI

Les signes sont clairs : le moment est venu de se diversifier pour pénétrer de nouveaux marchés. De nouveaux accords commerciaux ouvrent de nouvelles portes grâce à des réductions tarifaires. De plus, le gouvernement du Canada a annoncé une ambitieuse Stratégie de diversification du commerce.

« C’est le moment d’explorer les possibilités de partenariat au-delà des frontières canadiennes, explique Josie Mousseau, directrice adjointe du programme Femmes d'affaires en commerce international (FACI). Cela pourrait vous permettre de générer de nouveaux revenus, de répartir les risques et d’avoir une plus grande marge de manœuvre pour développer votre entreprise. »

Marie-Josée Lavoie
Fondatrice, GreenCompete

« En recourant aux services de FACI, les entrepreneures peuvent efficace-ment percer de nouveaux marchés internationaux », affirme Marie-Josée Lavoie, fondatrice de GreenCompete.

Mme Lavoie est en train de négocier des ententes avec des représentants de multinationales rencontrés en 2018, alors qu’elle faisait partie de la mission commerciale de FACI se rendant à la conférence et foire commerciale annuelle du Women’s Business Enterprise National Council (WBENC), à Détroit. « Leurs missions commerciales sont formidables, car elles sont centrées sur les femmes. J’aurais dû y participer bien plus tôt. On gagne à voyager avec d’autres entrepreneures, il y a une synergie et une camaraderie uniques entre femmes. »

Mme Lavoie prévoit participer de nouveau à la conférence et foire commerciale annuelle du WBENC en 2019. En attendant, elle échange avec l’équipe de FACI et lit leurs actualités mensuelles pour rester informée. « C’est une excellente façon de découvrir les événements, les pratiques exemplaires, les programmes gouvernementaux et les possibilités de financement. »

Meghan Chayka, cofondatrice de Stathletes, une firme fournissant des données sur la performance athlétique, a également profité des services de FACI. « Lors d’une récente mission commerciale en Allemagne, FACI m’a présentée à d’importants partenaires et à d’autres personnes influentes dans mon marché cible, raconte Meghan Chayka. L’équipe de FACI a largement contribué à mes plans d’exportation et je lui suis très reconnaissante de son aide. »

Norma Rossler
Présidente, Blot Interactive et Red Meat Games

Norma Rossler, présidente de Blot Interactive et Red Meat Games, a travaillé avec FACI pour développer son entreprise de jeux vidéo située à Kitchener et Halifax. « Le Service des délégués commerciaux (SDC) et FACI nous donnent accès à une force de vente dans plus de 160 villes du monde. Ils nous aident à établir les contacts nécessaires pour développer notre entreprise, explique Mme Rossler. Les missions commerciales de FACI sont l’occasion d’établir d’excellents contacts avec des entrepreneures canadiennes. Je suis vraiment fière des femmes que j’ai rencontrées. Si nous aidons un plus grand nombre d’entrepreneures canadiennes à percer le marché mondial, notre économie va prospérer. »

C’est l’objectif du programme bonifié de FACI. « Grâce au budget de 2018, FACI et le SDC mettent en œuvre de nouvelles activités commerciales sur des marchés mondiaux stratégiques. Ces initiatives aideront les entreprises exportatrices appartenant à des femmes à étendre leurs activités à l’étranger », ajoute Mme Mousseau.

Votre argumentaire de vente est-il bien ficelé?

Il paraît que la chance est le résultat d’une bonne préparation et d’une occasion qui se présente au bon moment. Il y aura de nombreuses occasions à saisir dans le cadre de nos prochaines missions commerciales centrées sur les femmes – alors, préparez un argumentaire convaincant!

Les femmes d’affaires canadiennes avec leurs hôtes à l’hôtel de ville de Hambourg, en Allemagne, lors de la mission commerciale de FACI en Europe, en novembre 2018. Crédit photo : © Carolina Hiebl 2018 joclaro.de

À faire :

  • Adaptez l’argumentaire à vos interlocuteurs
  • Expliquez-leur pourquoi vos produits ou services sont importants pour eux
  • Répondez aux questions : qui, quoi, où, pourquoi et comment
  • Concentrez-vous sur la solution que vous offrez
  • Faites valoir vos succès
  • Ajoutez-y un fait ou une anecdote mémorable
  • Visez un argumentaire de 45 secondes, pas plus
  • Soyez confiante et amicale
  • Pratiquez, pratiquez, pratiquez

À éviter :

  • Parler trop vite
  • Essayer de tout dire à votre sujet
  • Divulguer vos secrets commerciaux
  • Préparer un argumentaire sans connaître votre public
  • Adopter une approche de vente agressive

« Avant une mission commerciale, l’équipe de Femmes d’affaires en commerce international (FACI) prodigue des conseils et du soutien. Nous offrons des webinaires de préparation et un encadrement sur place. Cette aide vous permet de parfaire votre argumentaire et de l’amener vers de nouveaux sommets », explique Joëlle Midy, déléguée commerciale de FACI.

Prête pour l’exportation?

Pour le savoir, il vous suffit de remplir le Questionnaire capacité immédiate d’exporter, ce qui ne demandera que 5 à 10 minutes de votre temps. Cet outil en ligne vous aidera à évaluer vos capacités de percer des marchés étrangers et vos connaissances en la matière.

Explorez de nouveaux marchés grâce à une mission commerciale de FACI

Pina Romolo, présidente de Piccola Cucina (à gauche) et Nancy Brommell, conseillère commerciale, Women’s Enterprise Centre of Manitoba (à droite) au WBENC 2018.

Rien de mieux qu’une mission commerciale pour explorer de nouveaux marchés. Alors, pourquoi ne pas faire comme les centaines d’entrepreneures qui, depuis 20 ans, participent aux missions commerciales centrées sur les femmes de Femmes d’affaires en commerce international (FACI)?

Pina Romolo, présidente de Piccola Cucina – une entreprise d’aliments fins de Winnipeg – a participé en 2018 à la conférence et foire commerciale annuelle du Women’s Business Enterprise National Council (WBENC). « C’était la première fois que je participais à une mission commerciale et j’avais une tonne de questions. FACI a répondu à toutes ces questions. J’ai conclu deux partenariats, dont l’un est avec une grande ligne aérienne américaine, déclare Mme Romolo. Quand on voyage avec FACI, on utilise son temps judicieusement. L’équipe saisit toutes les occasions possibles pour promouvoir votre entreprise. »

En novembre 2018, FACI a organisé sa première mission commerciale en Europe. Lisa Grogan, présidente d’Overlap Associates, y a participé. « Je crois qu’il est vraiment très utile de voyager avec d’autres entrepreneures. La dynamique était formidable. Nous avons créé des liens et partagé nos connaissances », raconte-t-elle.

Lisa Grogan
Présidente, Overlap Associates

L’entreprise de design de Mme Grogan a récemment percé le marché européen. Pendant la mission commerciale, elle en a appris davantage au sujet de l’Accord économique et commercial global (AECG) – un traité qui élimine 98 % des tarifs douaniers entre le Canada et l’UE. « Je me sens mieux informée et stimulée par les occasions qui s’offrent en Europe », explique Mme Grogan.

Christopher MacLean, délégué commercial principal travaillant à Berlin, a appuyé la délégation de FACI en Allemagne, première escale de la mission. « La mission commerciale a suscité l’intérêt des partenaires allemands, raconte M. MacLean. Avant de participer à des activités soutenues de réseautage dans le cadre de dîners d’affaires, nos entrepreneures ont rencontré d’éventuels partenaires au moyen de rencontres structurées de jumelage interentreprises. »

Faites une  demande de soutien financier à CanExport

Faites une demande de soutien financier à CanExport

La mission commerciale s’est ensuite dirigée au Royaume-Uni. « Les avantages du Service des délégués commerciaux (SDC) sont notables, raconte la déléguée commerciale, Sue Rauth. Les délégués commerciaux de Londres, d’Allemagne et de FACI ont collaboré pour optimiser la force de leurs réseaux européens et s’assurer ainsi que toutes les participantes à la mission commerciale aient accès à de nouveaux débouchés. »

« Quand votre entreprise est prête à se lancer sur des marchés étrangers, communiquez avec FACI ou avec le SDC de votre région. Ils vous aideront à trouver de précieux contacts – qu’il s’agisse d’agents, de distributeurs, d’acheteurs ou de partenaires, explique Lynne Thomson, déléguée commerciale de FACI. Inscrivez-vous à nos actualités mensuelles pour en savoir plus sur nos prochaines missions commerciales à l’étranger. »

CanExport triple le financement destiné aux petites entreprises canadiennes

Grâce aux modifications apportées récemment à CanExport, plus que jamais, les entreprises appartenant à des femmes peuvent maintenant obtenir une aide financière pour explorer des marchés internationaux. Ce programme public appuie financièrement des activités comme la recherche sur les marchés, la participation à des foires commerciales et les voyages d’affaires.

Meghan Chayka
Cofondatrice, Stathletes

Meghan Chayka, cofondatrice de Stathletes, a bénéficié de CanExport à deux reprises : « Le financement de CanExport nous a permis d’étudier notre marché cible, d’organiser des réunions avec des clients et d’entamer le cycle des ventes. Il nous a été très utile et nous avons pu accélérer la croissance de notre entreprise. »

« Joignez-vous à nous lors de la prochaine mission commerciale des entrepreneures au WBENC, du 23 au 27 juin 2019.», mentionne Edith Morency, déléguée commerciale, Femmes d’affaires en commerce international.

Récemment, le gouvernement a ajouté 140 millions de dollars jusqu’en 2024 à l’enveloppe de CanExport. Son budget annuel est donc passé de 10 millions à 30 millions de dollars par année. De plus, en vertu de ses nouveaux critères d’admissibilité, le programme est maintenant accessible aux entreprises comptant jusqu’à 500 employés à temps plein et dont le revenu annuel est de 100 000 $ à 100 millions de dollars.

Le programme offre maintenant des subventions allant jusqu’à 30 000 $ à des petites entreprises.

Les femmes d’affaires ont ainsi plus de latitude et plus rapidement accès à du financement. CanExport a mis en place des dispositions concrètes pour répondre aux besoins particuliers des entrepreneurs faisant partie des groupes sous-représentés suivants : les Autochtones, la communauté LGBTQ2, les femmes et les jeunes. Les membres de ces groupes qui participent à une mission d’Affaires mondiales Canada peuvent être admissibles à une subvention sous le seuil de financement minimal actuel de 10 000 $.

Voie libre vers le Pacifique pour les entrepreneures

Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP): 11 pays, 500 millions de personnes, 13,5 G$ de PIB

Les femmes d’affaires canadiennes peuvent maintenant profiter des avantages de l’un des plus importants accords de libre-échange du monde : l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP).

Le PTPGP inclut 11 pays : l’Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam, ce qui représente 500 millions de consommateurs et 13,5 % du PIB mondial. En vertu de ce traité, 99 % des exportations canadiennes seront admises en franchise de droits. Le Canada a été l’un des premiers pays à ratifier cet accord de libre-échange, donc votre entreprise peut en bénéficier dès maintenant.

« L’élimination des droits de douane est importante, explique Andrée Cooligan, directrice, direction de la Promotion des accords de libre-échange, Affaires mondiales Canada. Au Japon, 81 % des exportations canadiennes sont maintenant en franchise de droits. Ce taux grimpera à 96 % lorsque l’accord sera pleinement mis en œuvre. »

« Le Canada a l’avantage d’être un précurseur, ce qui peut aider nos femmes d’affaires à trouver des créneaux dans des économies émergentes comme le Vietnam, la Malaisie et le Brunei », ajoute-t-elle.

D’autres marchés du PTPGP offrent de nombreux débouchés aux femmes d’affaires. « Le Chili est une économie ouverte, stable et progressiste qui s’est dotée de politiques et de programmes encourageant les femmes à participer au marché, signale Margot Edwards, déléguée commerciale à Santiago. Par exemple, pour les marchés publics, le gouvernement chilien a mis en place une plateforme – Chile Compra – qui permet de cerner les entreprises appartenant à des femmes. De cette façon, les organismes publics peuvent faire appel à leurs produits ou services. »

« Singapour est un excellent point d’accès aux marchés de l’Asie du Sud-Est, explique Caroline Mourand, déléguée commerciale au Haut-Commissariat du Canada à Singapour. Quelque 150 entreprises canadiennes sont déjà venues s’établir ici. C’est un marché idéal pour mettre à l’essai de nouvelles technologies, pour avoir accès à du financement ou pour trouver de nouveaux partenaires. »

Elysia Vandenhurk
Chef de l’exploitation, Three Farmers Foods

La compagnie Three Farmers Foods, de la Saskatchewan, a bien l’intention de profiter au maximum de ce nouvel accord de libre-échange. « Nous avons établi d’excellentes relations avec un client de Singapour et nous sommes en train de conclure une entente avec le Japon et le Mexique. Nous espérons que le PTPGP nous ouvrira davantage de portes au fur et à mesure que nos ventes gagnent du terrain sur ces marchés », précise Elysia Vandenhurk, chef de l’exploitation. 

Mme Cooligan conseille aux entrepreneures de se renseigner sur les pays du PTPGP dans lesquels exportent des concurrents ne faisant pas partie du PTPGP et de vérifier les codes du Système harmonisé de
leurs produits. « Étant donné que les tarifs douaniers pourraient être réduits ou éliminés sur les produits que vous exporterez, vous pourriez avoir un avantage sur vos concurrents. Sur les marchés du PTPGP, les importateurs cherchent à diversifier leurs chaînes d’approvisionnement mondiales. »

« L’équipe de Femmes d’affaires en commerce international (FACI) est toujours là pour vous aider à explorer les débouchés dans les pays du PTPGP. Nous pouvons vous mettre en relation avec des délégués commerciaux qui connaissent le marché local et des partenaires qui vous aideront à bonifier vos plans d’exportation », explique Danuta Tardif, déléguée commerciale de FACI.

Le conseil d’administration de Women’s Enterprise Organizations of Canada – notamment Sandra Altner, présidente (4e à partir de la gauche), avec Christopher Thornley, directeur général, Opérations commerciales régionales et relations intergouvernementales, Affaires mondiales Canada (4e à partir de la droite), le 30 janvier 2019, à Ottawa, Ontario.

Les entrepreneures se tournent souvent vers des organismes membres de Women’s Enterprise Organizations of Canada (WEOC) pour renforcer leurs capacités d’exportation. Grâce à notre partenariat avec FACI, nos organismes membres peuvent mieux aider les entreprises appartenant à des femmes à percer de nouveaux marchés, notamment en participant à des missions commerciales, en communiquant avec des délégués commerciaux, en rencontrant d’éventuels partenaires et en approfondissant leurs connaissances. Ces occasions se multiplient de façon exponentielle, un plus grand nombre de ressources étant consacré à l’entrepreneuriat au féminin au Canada.

— Sandra Altner, présidente, WEOC

Message d’Ailish Campbell, déléguée commerciale en chef

Ailish Campbell Déléguée commerciale en chef

En novembre 2018, le gouvernement du Canada a annoncé de nouveaux investissements commerciaux qui vont donner un nouvel élan au Service des délégués commerciaux (SDC) – et à votre entreprise.

En première ligne, le SDC est modifié pour mieux positionner les entrepreneurs canadiens, y compris les femmes d’affaires, sur les marchés internationaux. La Stratégie quinquennale de diversification du commerce prévoit les mesures suivantes :

  • Aide plus soutenue aux secteurs émergents du numérique, du commerce électronique et de la propriété intellectuelle;
  • Élargissement du programme des Accélérateurs technologiques canadiens vers un plus grand nombre de grands centres commerciaux et pôles technologiques mondiaux;
  • Augmentation considérable du budget de CanExport visant à financer les petites et moyennes entreprises;
  • Modernisation des outils numériques et des capacités de renseignements commerciaux du SDC pour orienter plus facilement les clients entre partenaires clés du secteur public;
  • Ajout de membres à notre réseau de délégués commerciaux afin de mieux aider les entreprises canadiennes à tirer parti des marchés à forte croissance, notamment dans les pays avec lesquels le Canada a conclu des accords de libre-échange.

Notre but a toujours été de vous offrir les meilleurs programmes et services pour favoriser la croissance de votre entreprise et vous aider à percer de nouveaux marchés. Fort de capacités et de services améliorés,le SDC est là pour vous aider à conquérir le monde.

Est-ce que votre entreprise est certifiée?

Nathalie Roemer

« L’obtention de la certification attestant que notre entreprise appartient à une femme s’inscrit très clairement dans notre stratégie de croissance, non seulement pour des raisons de réseautage, mais également de reconnaissance et de crédibilité. La certification nous a mis sur des pistes, y compris vers des multinationales que j’ai pu rencontrer dans le cadre d’une mission commerciale récente. Je suis certaine que la certification nous ouvrira d’autres portes au fur et à mesure que nous nous développerons. » – Nathalie Roemer, cofondatrice d’Optimas Management Group

Stéphanie Lemieux

« Lorsque votre produit est égal ou supérieur à ceux de vos concurrents, la certification peut vous ouvrir des portes. C'est un réel atout pour tirer parti des possibilités offertes par la diversification des fournisseurs et obtenir des contrats. Nous avons obtenu notre certification il y a cinq ans. Nous nous sommes ensuite préparées à traiter avec de grandes multinationales en misant sur nos connaissances et les contacts obtenus grâce à notre expérience, notre réseau et la certification. » – Stéphanie Lemieux, fondatrice et PDG de Libellule Monde

Pourquoi ne pas faire une demande de certification dès aujourd’hui? Consultez :

Le SDC lance une nouvelle initiative de diversification du commerce

Fin 2018, le programme Femmes d'affaires en commerce international (FACI) du Service des délégués commerciaux (SDC) a reçu des fonds supplémentaires pour appuyer la tenue d’événements et d’activités favorisant l’accès aux entreprises canadiennes appartenant à des femmes à d’importants marchés d’exportation étrangers. Jusqu’à présent, ces fonds ont permis de financer une vingtaine d’activités de diversification du commerce international, notamment en Amérique du Nord, en Europe et en Asie-Pacifique.

« Nous sommes très heureuses de tirer parti du réseau SDC et de travailler avec ses membres pour lancer de nouvelles activités dans les missions canadiennes à l’étranger. Ces activités visent à accroître le nombre d'entreprises canadiennes appartenant à des femmes actives sur les marchés mondiaux », explique Belinda Kent, déléguée commerciale de FACI.

Jusqu’à présent, grâce à ces fonds, un plus grand nombre d’entreprises appartenant à des femmes ont participé à des missions commerciales, dont certaines étaient nouvelles – en France, en Allemagne, à Singapour, au Royaume Uni et aux États-Unis. Ces fonds ont également permis de financer des événements autour de la Journée internationale des femmes, ainsi que des rapports d’analyse sur les marchés à forte croissance et leurs débouchés pour les entreprises canadiennes dirigées par des femmes.

Exporter avec succès

Prête à conquérir des marchés mondiaux? Préparez-vous à l’aide d’outils et de services qui favoriseront votre réussite.

Services d’exportation

Le Service des délégués commerciaux (SDC) a des bureaux dans plus de 160 villes au Canada et dans le monde. Le SDC offre des renseignements commerciaux, des contacts, des études de marché, des missions commerciales, des événements, des webinaires et plus encore. Créez votre profil MonSDC dès aujourd’hui pour recevoir gratuitement de l’information personnalisée sur votre secteur et les marchés qui vous intéressent. Dans le magazine CanadExport, vous trouverez des histoires de réussites, des baladodiffusions, des vidéos et des renseignements sur les prochains événements commerciaux.

Dans le cadre de son travail au sein du SDC, notre équipe est là pour vous aider à tirer parti de la panoplie d’outils et services d’aide à l’exportation mis à la disposition des femmes d’affaires.

— Ariana Makris, coordonnatrice, Services associés aux projets, Femmes d’affaires en commerce international (FACI)

Outils et ressources

SDC - Guide pas-à-pas à l'exportation

Obtenez votre exemplaire gratuit du Guide pas-à-pas à l’exportation.

Votre planification commence avec le Guide pas-à-pas à l’exportation du SDC – et d’autres guides, traitant par exemple des chaînes de valeur mondiales et de la vente aux gouvernements étrangers. La Série de Pleins Feux présente des ressources qui aideront votre entreprise à devenir plus concurrentielle sur le marché mondial.

La publication d’Exportation et développement Canada (EDC) intitulée La gestion du risque : guide à l’intention des exportateurs offre des conseils et des lignes directrices qui vous aideront à évaluer le risque au fur et à mesure que vous pénétrez un marché étranger.

Abonnez-vous aux Actualités mensuelles de Femmes d’affaires en commerce international (FACI) pour rester au courant de l’actualité commerciale, des possibilités de financement et des prochains événements et conférences.

Explorez les accords commerciaux du Canada pour vous renseigner sur les débouchés, conditions et restrictions de votre marché cible.

Enfin, effectuez des recherches dans Info-Tarif pour connaître les tarifs qui s’appliquent à vos produits et pour comparer les tarifs d’un marché d’exportation à l’autre.

Protégez votre avantage concurrentiel

Vous percez de nouveaux marchés? Il est important de protéger votre propriété intellectuelle avant que d’autres entreprises ne s’emparent de vos idées. Consultez propriété intellectuelle et droit d'auteur pour en savoir plus sur les marques, les droits d’auteur, et les brevets.

Crédit et financement

Vous cherchez les capitaux nécessaires pour sauter sur une occasion d’affaires? CanExport offre de l’aide financière aux firmes canadiennes désirant développer de nouvelles possibilités d’exportation et percer de nouveaux marchés. Les entreprises du secteur agricole et agroalimentaire, y compris de l’industrie du poisson et des fruits de mer, devraient faire une demande en vertu du programme Agri-marketing d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Les Accélérateurs technologiques canadiens aident les entreprises de technologie canadiennes par divers moyens : séances de mentorat sur le marché; espaces de travail et présentation d’éventuels partenaires, investisseurs et clients.

La Banque de développement du Canada (BDC) offre du capital de risque, du financement et des conseils pour concrétiser vos plans d’exportation.

EDC offre du financement et de l’assurance-crédit pour renforcer votre profil de crédit, vous aider à rivaliser pour d’importants marchés et pour protéger votre entreprise contre les défauts de paiement.

Pour en savoir plus sur les possibilités de financement dans votre région et ailleurs au Canada, consultez le site Web de Femmes d’affaires en commerce international.

L’équipe de Femmes d’affaires en commerce international d'Affaires mondiales Canada.

Le SDC aide les femmes d’affaires à répondre à des questions difficiles : Est-ce que cette demande d’approvisionnement provenant de l’étranger est légitime? Comment adapter mon produit au marché? Avons-nous les capacités de remplir les commandes importantes provenant de l’étranger? Nous sommes là pour vous guider.

— Mona Taylor, déléguée commerciale

Le Saviez-vous?

Le Service des délégués commerciaux offre des services améliorés aux entrepreneurs membres des communautés autochtones et LGBTQ2 ainsi qu’aux femmes et aux jeunes.

L’approche inclusive du Canada à l’égard du commerce

Solutions de financement pour les femmes d’affaires

CanadExport – Magazine officiel du SDC - canadexport.gc.ca

CanadExport – Magazine officiel du SDC

Pour répondre à vos besoins de financement et de protection des exportations, le gouvernement du Canada a créé la Banque de développement du Canada (BDC) et Exportation et développement Canada (EDC).

En outre, la BDC et EDC investissent activement dans les entreprises appartenant à des femmes ou dirigées par des femmes.

« EDC vise à aider un plus grand nombre d’entrepreneures canadiennes à profiter de la croissance et des bénéfices associés à l’exportation, explique Jennifer Cooke, responsable d’entreprise, Femmes en commerce international. Mon rôle est de veiller à ce que les femmes disposent des outils nécessaires pour saisir des occasions commerciales sur la scène internationale, ce qui signifie également amener un plus grand nombre de femmes d’affaires à participer à nos programmes de jumelage avec des multinationales. »

« La BDC crée des programmes tenant compte des entrepreneures, explique Laura Didyk, responsable nationale, Femmes entrepreneures. Au cours des trois prochaines années, notre cible de prêts destinés aux entreprises appartenant à des femmes va augmenter pour passer à 1,4 milliard de dollars. Les 200 millions de dollars destinés au Fonds pour les femmes en technologie permettent d’investir des capitaux et des ressources pour aider les entreprises dirigées ou codirigées par des femmes à intensifier leurs activités et à rivaliser sur la scène mondiale. »

Savoir, c’est pouvoir

Dans le cadre de sa Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat, le gouvernement du Canada a investi dans un nouveau Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat. Orchestré par l’Université Ryerson, ce portail sera un guichet unique de connaissances, de données et de statistiques pour les femmes entrepreneures. 

Il contribuera à atteindre l’objectif de la Stratégie, qui est de doubler le nombre de petites et moyennes entreprises appartenant à des femmes d’ici 2025.

Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat

Accélérer pour réussir!

Les Accélérateurs technologiques canadiens (ATC) visent à aider les entreprises canadiennes à forte croissance et à fort potentiel des secteurs des technologies de l’information et des communications, des technologies propres et des sciences de la vie à s’établir sur des marchés comme Boston, New York, Philadelphie et San Francisco. Plus récemment, ce programme a été élargi pour couvrir Hong Kong, Taipei, Singapour et Tokyo.

Pendant quatre à six mois, les candidats sélectionnés ont droit à un encadrement, du mentorat et une expérience pratique sur leur marché cible.

« Nos conseillers des ATC travaillent avec les entrepreneurs pour mettre en place des indicateurs clés de rendement et fixer des objectifs dans le temps, explique Danielle Hunnisett, déléguée commerciale du programme ATC. Ensuite, les candidats gagnent l’expérience dont ils ont besoin pour atteindre ces objectifs. On leur fournit également les conseils et les contacts nécessaires. »

Pour encourager un plus grand nombre de femmes à participer au programme, ATC a lancé une initiative – 48 heures pour les femmes en technologie. Des entrepreneures passent deux jours dans un nouveau marché avant de décider si le programme des ATC convient à leur entreprise. «

Au cours des cinq dernières années, les ATC ont aidé 500 entreprises canadiennes des secteurs des technologies et des sciences de la vie à pénétrer de nouveaux marchés aux États-Unis, à recueillir plus de 570 millions de dollars en capitaux privés et à générer 190 millions de dollars de revenus, explique Mme Hunnisett. Les femmes ayant participé aux ATC ont bien réussi. Nous voulons qu’un plus grand nombre d’entreprises appartenant à des femmes bénéficient de ce programme. »

Dates à retenir!

Le 8 mars 2019
Journée internationale des femmes
(en anglais seulement)

Les 16 et 17 avril 2019
2019 CAMSC Diversity Procurement Fair
(en anglais seulement)
Toronto, Ontario

Du 23 au 27 juin 2019
Mission commerciale de FACI à la conférence et foire commerciale annuelle du WBENC
Baltimore, Maryland

Du 18 au 21 septembre 2019
Mission commerciale de FACI à la conférence d’expansion des affaires « Go for the Greens » pour les entrepreneures
Orlando, Floride

Octobre 2019
Power the Economy
WEConnect International in Canada National Conference
(en anglais seulement)
Toronto, Ontario

Les 14 et 15 novembre 2019
WBE Canada Conference
(en anglais seulement)
Toronto, Ontario

Communiquez avec nous

Site web : canada.ca/faci

Courriel : faci@international.gc.ca

LinkedIn : linkd.in/bwit-faci

Twitter : @SDC_TCS, #exportatrices

L’une des plus grandes forces de FACI est sa capacité de vous aider à trouver les débouchés et l’expertise qui favoriseront votre croissance mondiale. Restez en contact avec nous.
Nous sommes là pour votre réussite.

— Miriam López-Arbour, coordonnatrice de l’information, FACI

Réseaux d’affaires

Créez et élargissez votre réseau de soutien.

« L’équipe de Femmes d’affaires en commerce international (FACI) est fière de s’associer à des groupes de femmes d’affaires partout au Canada afin d’améliorer les services que nous vous offrons. Commencez ici pour entrer en contact avec des organismes dont la vocation est de vous aider à réussir », affirme Krista Hamilton, déléguée commerciale de FACI.

Liste complète des groupes

Organisations nationales

Futurpreneur Canada
futurpreneur.ca/fr

Organization of Women in International Trade
(en anglais seulement)
owit.org

Startup Canada
(en anglais seulement)
startupcan.ca

Women Presidents’ Organization
(en anglais seulement)
womenpresidentsorg.com

Women’s Enterprise Organizations of Canada
(en anglais seulement)
weoc.ca

Est du Canada

Centre for Women in Business (Nouvelle-Écosse)
(en anglais seulement)
centreforwomeninbusiness.ca

Newfoundland & Labrador Organization of Women Entrepreneurs
(en anglais seulement)
nlowe.org

Prince Edward Island Business
Women’s Association
(en anglais seulement)
peibwa.org

Femmes en Affaires Nouveau-Brunswick
wbnb-fanb.ca

Centre du Canada

Femmessor
femmessor.com

PARO Centre pour l’entreprise des femmes
(nord de l’Ontario)
paro.ca

Réseau des Femmes
d’affaires du Québec
rfaq.ca

Women’s Business
Network Ottawa
(en anglais seulement)
womensbusinessnetwork.ca

Ouest du Canada

Alberta Women Entrepreneurs
(en anglais seulement)
awebusiness.com

Women Business
Owners of Manitoba
(en anglais seulement)
wbom.ca

Women Entrepreneurs
of Saskatchewan
(en anglais seulement)
wesk.ca

Women’s Enterprise Centre (British Columbia)
(en anglais seulement)
womensenterprise.ca

Women’s Enterprise
Centre of Manitoba
(en anglais seulement)
wecm.ca

Rédactrices en chef du Bulletin

Josie L. Mousseau
Directrice adjointe
Femmes d’affaires en commerce international

Belinda Kent
Déléguée commerciale
Femmes d’affaires en commerce international

Edith Morency
Déléguée commerciale
Femmes d’affaires en commerce international

Le Bulletin Les femmes d’affaires en commerce international est publié une fois par an par le Service des délégués commerciaux d’Affaires mondiales Canada.
© Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le ministre de la Diversification du commerce international, 2019

Date de modification: