Recherche

Une entreprise edmontonienne d’intelligence synthétique prend une envergure mondiale grâce aux ATC

Myrna Bittner et la technologie de son entreprise sont dans la course pour les marchés mondiaux.

Mme Bittner est la fondatrice et première dirigeante de RUNWITHIT Synthetics (RWI), une entreprise appartenant à une femme et une entreprise autochtone certifiée, fondée en 2014 à Edmonton. RWI utilise des données synthétiques issues de l’intelligence artificielle pour concevoir des environnements d’intelligence synthétique qui peuvent aider les décideurs à planifier et à agir avec assurance sur la base d’informations quantifiées.

Comment RWI est-elle devenue une force à l’échelle internationale? Tout a commencé lorsque des représentants de RWI ont assisté à une conférence sur la technologie organisée pour les entreprises canadiennes, où le Service des délégués commerciaux (SDC) du Canada présentait son programme des Accélérateurs technologiques canadiens (ATC). Comme les ATC semblaient correspondre aux aspirations de Mme Bittner pour RWI, celle-ci a fait une demande de participation à un ATC afin d’en apprendre davantage sur différents marchés pour l’entreprise. RWI a été acceptée et a participé à 2 ATC, l’un au Mexique et l’autre à Singapour, et elle participe actuellement à un autre en Allemagne.

Myrna Bittner
Myrna Bittner, fondatrice et première dirigeante de RUNWITHIT Synthetics

Bien que chaque programme et chaque expérience aient été différents, les ATC ont tous fourni à RWI la possibilité de se faire connaître, d’entrer en contact avec des clients potentiels et de présenter la valeur de l’entreprise, grâce au travail des délégués commerciaux et des autres membres de l’équipe des ATC sur place dans le marché. En fait, le SDC a soutenu RWI à chaque étape de son parcours. « Cela fait partie du service », explique le délégué commercial Jeff Hohn, en poste à Calgary. « Nous veillons à ce que les entreprises canadiennes soient bien soutenues tout au long de leur développement sur les marchés internationaux. Nous avons une bonne connaissance des marchés et des approches fructueuses, que nous partageons avec les entreprises afin qu’elles puissent prospérer. »

Le programme des ATC a fourni 3 éléments essentiels à RWI : des connexions interentreprises (B2B), des conseils en communication sur l’adaptation à des marchés internationaux spécifiques, et un soutien en personne lors de conférences, de présentations et de tables rondes sur les marchés.

Selon Mme Bittner, « il est extrêmement difficile pour les petites entreprises canadiennes de comprendre la pertinence des marchés d’exportation et l’accès à ces marchés ainsi que les voies pour y parvenir, et pourtant, ce sont les marchés d’exportation qui nous donnent l’occasion de briller. L’Accélérateur technologique canadien nous a apporté une aide phénoménale pour comprendre ces marchés et pour y accéder, et il nous a propulsés sur la scène internationale. »

Avant de prendre part à son premier programme d’ATC, RWI était aussi prête que possible à prendre pied sur les marchés étrangers. Mais ce n’est qu’après avoir terminé l’ATC au Mexique qu’elle a effectivement pu se vanter d’avoir une présence internationale. Cette présence, à son tour, a donné de la crédibilité à l’entreprise lorsqu’elle a développé de nouvelles relations avec des clients étrangers, notamment dans l’Union européenne.

« La participation à l’ATC nous a vraiment donné cette visibilité en tant qu’entreprise », déclare  Mme Bittner.

Selon elle, les ATC apportent une solide compréhension du contexte et des exigences du marché. L’équipe est ainsi en mesure de fournir une connaissance sur mesure des opportunités, telles que les conférences, car elle connaît son marché et sait ce que Mme Bittner et son entreprise peuvent faire. Par l’entremise des ATC, les délégués commerciaux fournissent également un soutien pour aider à composer avec les réalités locales, par exemple en recommandant un comptable ou un avocat sur le marché pour les contrats de travail.

En outre, les entreprises ne sont pas tenues d’avoir des connaissances approfondies sur la façon de se développer à l’échelle internationale avant de participer à un ATC, car le programme lui-même a été structuré par le SDC pour aider les entreprises à le faire.

Le délégué commercial Hohn note que « le SDC appuie les entreprises canadiennes de multiples façons. Un aspect important est que nous ne nous contentons pas de trouver les bonnes organisations avec lesquelles une entreprise doit se mettre en contact pour s’étendre sur de nouveaux marchés, mais que nous l’aidons également à trouver la personne‑contact clé au sein d’une organisation et à comprendre comment s’y retrouver dans le paysage commercial. »

Grâce à ses ATC, le SDC est là pour aider les entreprises canadiennes à accéder aux bons publics et à établir des liens avec des partenaires étrangers potentiels, à saisir de nouvelles opportunités d’affaires à l’étranger ou à attirer des investissements étrangers dans les collectivités canadiennes.

Grâce à ce soutien, RWI entrevoit un brillant avenir sur le marché mondial. L’entreprise comprend la nécessité des partenariats sur les marchés internationaux et comment faire pour les trouver. Et elle continue d’acquérir de l’expérience sur ces marchés et de tirer de nombreuses leçons de ce processus. « Nous considérons sans l’ombre d’un doute que l’ATC et le SDC font partie de nos canaux commerciaux internationaux, et le fait d’être en contact avec eux et de compter sur eux nous a offert des opportunités incroyables que je ne vois pas s’arrêter », conclut Mme Bittner.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: