Sélection de la langue

Recherche

Une entreprise de Calgary réussit en menant des essais dans des eaux étrangères

D’anciens collègues universitaires devenus cofondateurs d’une entreprise d’analyse de la qualité de l’eau – FREDsense Technologies Corp. —, Emily Hicks, David Lloyd et Robert Mayall s’emploient à assurer la disponibilité d’une eau plus propre et plus sûre.

L’équipe a créé FREDsense après avoir participé à l’International Genetically Engineered Machine (iGEM), un concours international en biologie de synthèse où les participants sont en lice pour développer de nouveaux concepts en génie biologique.

L’idée qui leur a fait gagner un prix? Des bactéries ingéniérisées utilisées pour détecter les contaminants dans les bassins de résidus de sables bitumineux.

Les fondateurs de FREDsense se sont rapidement rendu compte qu’il valait mieux mettre l’accent sur la détection de l’arsenic dans l’eau plutôt que sur les bassins de résidus. On trouve de l’arsenic dans l’eau potable de nombreux services publics et, même si ces derniers ont une solution d’assainissement actif, ils ne peuvent pas mesurer rapidement comment les choses évoluent.

La technologie d’analyse de la qualité de l’eau de l’entreprise, qui a été conçue en Alberta, est rapide, précise, fiable, portative et facile d’utilisation — la qualité de l’eau est analysée par la détection des substances chimiques en temps réel. FREDsence, qui peut actuellement détecter l’arsenic, l’acidité, le fer, le manganèse et, depuis peu, l’ARN du SRAS‑CoV‑2, élargit sa gamme de capteurs afin de détecter davantage de contaminants préoccupants pour l’industrie.

Avec l’aide du Service des délégués commerciaux (SDC) du Canada, l’entreprise offre sa solution dans le monde entier.

Emily Hicks
Emily Hicks, présidente et cofondatrice de FREDsense

En 2020, FREDsense a reçu un financement du programme CanExport PME du SDC pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie de commercialisation d’un système de détection de l’arsenic aux États‑Unis. Le programme CanExport a aidé l’entreprise à trouver ses premiers clients, des partenaires locaux, des distributeurs et des groupes de la chaîne d’approvisionnement. Le résultat? Une entrée réussie sur le marché américain et une augmentation des recettes. FREDsense envisage également la possibilité d’aborder le marché australien.

« En travaillant avec le SDC, les jeunes entreprises comme FREDsense sont mises en contact avec des possibilités de partenariat stratégique, explique Yvonne Gruenthaler, déléguée commerciale à Détroit. Il leur est ainsi plus facile d’accéder à des marchés dont les défis uniques peuvent favoriser davantage d’innovation, et il s’agit d’une occasion pour le Canada d’apporter au monde quelque chose de nouveau. »

Mme Gruenthaler se souvient de son vif intérêt la première fois où elle a entendu parler de FREDsense et de ce que l’entreprise offrait au marché. « Il y avait un tel enthousiasme de la part des interlocuteurs et des intervenants qui me parlaient de FREDsense. … Lorsqu’on voit ce genre d’intérêt pour une entreprise, on souhaite en savoir davantage et obtenir des renseignements à son sujet. Car cette entreprise suscitera fort probablement de l’intérêt sur les marchés mondiaux. »

Le soutien des délégués commerciaux a joué un rôle crucial dans la croissance et le succès de FREDsense.

Yvonne Gruenthaler
Yvonne Gruenthaler, déléguée commerciale à Détroit

En décembre 2020, le port de San Diego a approuvé un projet pilote pluriannuel, confiant à FREDsense la création d’un capteur portatif d’analyse sur le terrain afin de surveiller les eaux pluviales et de fournir une analyse des métaux en temps réel. « Ce partenariat a été facilité par le SDC du début à la fin », affirme Mme Hicks, présidente et cofondatrice de FREDsense. « Et même si FREDsense a dû accomplir beaucoup de travail, il ne fait aucun doute qu’au départ le SDC nous a ouvert des portes. »

Le délégué commercial Mario Diez, établi à San Diego, a travaillé avec FREDsense pour lui fournir des renseignements sur le port et l’aider dans le processus de sélection des partenaires et des fournisseurs. M. Diez a également aidé l’entreprise pour des présentations et pour la négociation de partenariats.

« Du point de vue de la réussite, certains débouchés uniques que nous avons obtenus pour des projets internationaux ont été essentiels », affirme Mme Hicks.

« Les débouchés à l’étranger peuvent être très exigeants et il y a beaucoup d’éléments à prendre en considération », explique‑t‑elle. Mais, parce qu’ils poussent des entreprises comme la nôtre à régler différents problèmes dans différents marchés, « ils peuvent également générer de la croissance au sein d’une entreprise et lui permettre de prendre de l’expansion beaucoup plus rapidement qu’en se confinant au Canada. »

Nicole Harbauer
Nicole Harbauer, déléguée commerciale à Calgary

Selon Nicole Harbauer, déléguée commerciale responsable des technologies propres dans la région de l’Alberta et des Territoires du Nord‑Ouest, la plus grande utilité du SDC réside dans la myriade de contacts internationaux que son réseau à l’étranger peut fournir.

« Les entreprises peuvent concevoir une solution ou une technologie qui règle un problème dans leur propre pays ou dans un marché précis, mais elles ne sont peut‑être pas au courant de toutes les possibilités ou des applications à l’échelle internationale. Il est inestimable d’avoir un délégué commercial sur le terrain qui connaît le marché sur le bout des doigts et qui dispose de son propre réseau de contacts locaux tels que des responsables de la réglementation et des partenaires et contacts potentiels. »

Mme Harbauer précise que des délégués commerciaux dans plus de 20 villes réparties dans plus d’une dizaine de pays ont été en contact avec FREDsense, et elle affirme que le SDC sera là pour aider l’entreprise et d’autres entreprises à l’avenir. « La relation continue de se développer. … Nous gardons toujours un œil ouvert pour trouver différents débouchés, et nous avons toujours nos entreprises clientes en tête pour ces débouchés. »

De son côté, Mme Hicks dit que, pendant la pandémie, il a été particulièrement important de tirer parti des liens établis par FREDsense grâce au SDC et de participer à des tournées de promotion virtuelles, puisqu’il était plus difficile d’entrer en contact avec des services publics. « Nous continuerons assurément de mettre à profit le soutien du SDC tandis que nous allons de l’avant. Le SDC est essentiel pour nous aider à prendre de l’expansion de manière réfléchie et en toute connaissance de cause. »

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport

Date de modification: