Recherche

Survol du marché LDN 2020

Secteurs prioritaires

Aérospatiale et secteur spatial

Le secteur de l'aérospatiale britannique est le deuxième au monde et continue de contribuer de façon significative à l'économie du R.-U. en maintenant un chiffre d'affaires de 55 milliards de dollars (tous les chiffres sont en dollars canadiens) 

À l'instar du secteur aérospatial canadien, le R.-U. se concentre sur:

Cette industrie bénéficie aussi d'un étroit partenariat industrie-gouvernement avec un financement conjoint en faveur de l'innovation technologique.

Il y a des débouchés spécifiques pour les entreprises d'aérospatiale canadiennes dans les domaines qui peuvent contribuer à la production de:

L'industrie spatiale du R.-U. a triplé depuis 2000, s’avérant plus performante que l'économie spatiale mondiale et bénéficiant de 5,1 % de parts du marché total (équivalent à 25 milliards de dollars).  Une attention renouvelée sur l'exploration spatiale représente des débouchés de partenariats en matière d'innovation pour les entreprises canadiennes et britanniques  

Agriculture et agroalimentaire

Le R.-U. est un importateur net de produits agroalimentaires et en 2019 occupait la place de sixième importateur mondial. Également en 2019, le R.-U. était la deuxième destination d'exportations canadiennes au sein de l'Europe en matière de produits agroalimentaires. 

Les principales exportations canadiennes sont:

Le R.-U. est un marché prioritaire pour les exportations de vins et il existe un intérêt pour les bières artisanales et les spiritueux.

Les tendances dominantes au R.-U. comprennent les aliments végétaux, végétariens/végétaliens, prêts-à-servir/grignotines. Le commerce éléctronique et l'achat en ligne de nourriture sont toujours en hausse.

Industries artistiques et culturelles

Avant la COVID-19, les industries créatives constituaient l'une des industries à la plus forte croissance de l'économie britannique. Elles avaient ainsi contribué à hauteur de 193,5 milliards de dollars de valeur ajoutée brute à l'économie britannique en 2018.

Cette croissance était plus élevée que les industries de l'automobile, de l'aérospatiale, des sciences de la vie, pétrolières et gazières réunies; et ont augmenté à un taux cinq fois plus élevé que l'économie britannique dans son ensemble. 

Il existe des débouchés dans les sous-secteurs les plus importants de:

Il y a un grand intérêt pour les productions et les contenus canadiens.

Énergie et technologies propres

Le secteur canadien de l'énergie représente 11 % du PIB et emploie directement 269 000 personnes. Au R.-U., ce secteur représente 3,2 % du PIB et emploie directement 179 000 personnes.

L'énergie demeure un moteur essentiel pour le commerce et l'investissement à la fois au Canada et au R.-U..

Ce secteur est en période de transition fondamentale vers une production d'énergie à faibles émissions de carbone et une croissance écologique. En juin 2019, le R.-U. a annoncé une législation en vue d'arriver à des émissions sans carbone d'ici 2050. En novembre 2020, le R.-U. a publié un Plan en dix points pour une révolution industrielle verte (Ten Point Plan for a Green Industrial Revolution), présentant une feuille de route pour arriver à cet objectif juridiquement contraignant.

Un objectif provisoire d'une réduction de 68 % des émissions a été fixé à 2030.

Au cours de la dernière décennie, le R.-U. a développé la plus grande capacité au monde en matière d'éoliennes offshore grâce au soutien du gouvernement et à l'investissement du secteur privé.

Parmi les champs d'opportunités clés figurent:

Défense et sécurité

Le secteur de la défense britannique génère 40 milliards de dollars de revenus.  Il s'agit du deuxième plus grand exportateur au monde en matière de défense.

Defence and Security Equipment International (DSEI) est l'un des plus grands salons commerciaux au monde en matière de défense et offre une excellente opportunité aux entreprises canadiennes pour promouvoir leurs produits et services liés à la défense auprès du R.-U. et d'autres armées étrangères.   
 
Le secteur britannique de la sécurité et résilience génère plus de 22 milliards de dollars par an.  Ce secteur couvre un large éventail de sous-secteurs, de la cybersécurité aux produits et services destinés à lutter contre les menaces terroristes, ainsi que tous les autres aspects de la sécurité nationale.

Éducation

Si le secteur de l'éducation supérieure continue d'évoluer, en particulier à la lumière des tendances politiques internationales et de la COVID-19, le R.-U. demeure un marché clé pour le recrutement canadien et le dévelopement de partenariats.

Pour les étudiants britanniques à la recherche de débouchés à l'étranger, le Canada figure parmi les dix meilleures destinations, offrant des options d'études de haute qualité à faibles coûts, avec des filières de visas post-diplômes simples et attractives.

Pour les institutions britanniques d'enseignement supérieur cherchant à diversifier leurs partenariats internationaux, le Canada offre d'uniques options de mobilité et une infrastructure mondialement renommée en matière de R&D.

Services financiers et d'assurances

Le R.-U. représente l'un des plus grands secteurs d'industrie financière au monde, en deuxième place derrière New York dans le classement du World Financial Centre. 

Le R.-U. influence le déploiement de capital et l'Investissement étranger direct (IED) à travers les marchés mondiaux et les autres secteurs économiques britanniques sur le plan intérieur. Ceci se fait par le biais de tous les mécanismes de placements tels que:

Le R.-U. dispose d'un robuste marché des services professionnels soutenant le secteur des services financiers dans les domaines suivants: 

Au R.-U., un organisme de réglementation unique, un gouvernement favorable, un important écosystème d'innovation, ainsi qu'une main-d'oeuvre très instruite et diverse ont contribué à créer un secteur de la technologie financière florissant.

Il s'agit du deuxième plus grand secteur au monde après les USA, avec des atouts clés dans les domaines des banques challenger, de la finance et patrimoine personnels, des demandes de crédit et chaînes de blocs.

Technologies de l'information et des communications (TIC)

Les entreprises de technologie (TIC) sont au coeur de l'économie britannique avec un chiffre d'affaires de 312,8 milliards de dollars, et représentent 1,6 million d'emplois.

Avec 30 grands pôles technologiques à travers le R.-U., il existe un grand nombre de débouchés pour les exportateurs canadiens, en particulier en matière d'innovation dans:

L'adoption des technologies par les entreprises et le gouvernement britanniques ont fait évoluer les chaînes logistiques des TIC pour entreprendre:

Les entreprises technologiques canadiennes disposant de solides capacités à répondre aux besoins du R.-U. dans les secteurs en expansion de la transformation numérique peuvent remplir un rôle important en tant que fournisseurs (ou parternaires) et devraient penser au marché britannique pour le développement des exportations.

Produits et services d'infrastructures/construction

Les infrastructures britanniques représentent une source commerciale majeure pour les entreprises canadiennes et sont une pièce maîtresse de la reprise économique du R.-U. après la Covid-19. 

Le National Infrastructure Delivery Plan (plan national de livraison d'infrastructures) sur cinq ans présente 600 projets à hauteur de 779 millions de dollars sur l'ensemble des classes d'actifs.  Le National Infrastructure and Construction Pipeline (Liste nationale des nouveaux projets d'infrastructure et de construction) répertorie 340 passations de marchés publics à partir de 260 projets.  

L'infrastructure est également un élément clé du passage du R-U. au net zéro d'ici 2050, les processus de conception, de sélection des produits, de fabrication et de construction étant tous en cours de révision en vue de répondre à ce programme écologique. 

Les entreprises canadiennes qui peuvent contribuer à ces processus grâce à des technologies ou services à faibles émissions de carbone devraient penser au marché britannique pour le développement des exportations.  

Sciences de la vie

Le R.-U. dispose de l'une des plus robustes et des plus productives économies au monde en matière de sciences de la vie et d'un important marché pour les dispositifs médicaux, la TI-santé et les technologies connexes.  Le marché britannique des sciences de la vie a évolué au cours des dernières années, présentant à la fois des défis et des débouchés pour les entreprises canadiennes

L'impact du Brexit sur le budget du National Heath Service (NHS) (service national de santé) devrait être minimal. Quelques indications suggèrent que le droit applicable aux essais cliniques pourrait être modifié de façon à attirer davantage d'investissement de la part des enterprises pharmaceutiques du monde entier dans ce secteur au R.-U..

Le secteur de la biotechnologie et de la pharmaceutique ont fait l'objet d'importants investissements au cours des dernières années. Ceci a stimulé le marché, insufflé de la confiance et mené à un potentiel de développement à l'extérieur du R.-U. en matière de talents, de technologies et de parts de marché.

Date de modification: